Arcadi

actualités

Publié le 15 février 2016

RENCONTRE PROFESSIONNELLE
Inégalités « ethno-raciales » et représentations : quels enjeux dans les projets artistiques et culturels ?
Mardi 8 mars 2016 au Musée de l’histoire de l’immigration, Paris

À l’heure où le secteur s’interroge sur le manque de diversité sur les plateaux, nous souhaitons apporter des pistes de réflexion sur le sujet et, en particulier, aborder la question sous l’angle des représentations et des pratiques de réception dans les démarches d’éducation culturelle et artistique ou de médiation.

À partir d’interventions de sociologues, nous souhaitons revenir sur les définitions de ces notions et appréhender ce qui les distingue dans une perspective dynamique et historique.
Dans un second temps, à partir de témoignages et de retours d’expériences de professionnels (responsables des relations avec les publics ou de médiation culturelle) et d’artistes, notamment en s’appuyant sur le film La Ligne de couleur réalisé par Laurence Petit-Jouvet et co-produit par Arcadi Île-de-France, nous nous interrogerons sur la manière dont les assignations racialisées et les mécanismes qui sous-tendent les inégalités ethno-raciales peuvent toucher les artistes dans l’exercice de leur profession et être un vecteur de créativité dans leurs projets artistiques. Nous souhaitons également évoquer avec eux, ainsi qu’avec des responsables culturels ou socio-culturels, la manière dont des projets portés auprès des publics potentiellement concernés par ces inégalités peuvent intégrer cette dimension. Et tenter de répondre à quelques questions : comment, par la pratique artistique, peut-on déconstruire et reconstruire les systèmes de représentation ? Comment donne-t-on aujourd’hui à voir la diversité ? Comment travailler ces questions dans le cadre d’une pratique artistique ou culturelle, ou dans des activités de médiation auprès des publics ?

La rencontre sera précédée de la projection du film La Ligne de couleur et d’un temps d’échanges autour des questions de médiation auprès des publics avec le Musée national de l’histoire de l’immigration.

Programme :

➣ 10h : Projection du film La Ligne de couleur de Laurence Petit-Jouvet
Karine Gloanec-Maurin, haut fonctionnaire en charge de la diversité au ministère de la Culture et de la Communication, interviendra en ouverture de la journée.
Produit par Avril en coproduction avec Arcadi Île-de-France, La Ligne de couleur est un film mosaïque constitué de lettres filmées mises en cinéma.
Onze personnes, hommes et femmes, citoyens français de culture française, perçues comme étant arabes, noires ou asiatiques, évoquent la complexité de cette expérience intime et sociale : vivre dans la France d’aujourd’hui avec cette « couleur » qui les distingue.

11h30 - 12h30 : Temps d’échanges autour de la question de la médiation
Les personnes en charge de la médiation au Musée national de l’histoire de l’immigration évoqueront leurs pratiques professionnelles : quelles représentations à l’œuvre du côté des médiateurs / accompagnateurs vis-à-vis des publics ? Peuvent-elles être réinterrogées ? Quels objectifs et outils spécifiques ?
Les participants peuvent s’inscrire à l’un des trois ateliers suivants :
• Atelier 1 : Médiation auprès des publics jeunes COMPLET
• Atelier 2 : Médiation auprès des publics dits « empêchés » / publics issus du champ social COMPLET
• Atelier 3 : Médiation auprès des publics dits « habitués » des musées

➣ 14h - 14h15 : Accueil café au Forum

➣ 14h15 - 17h30 : Rencontre

Inégalités « ethno-raciales », assignations racialisées, diversité : de quoi parle-t-on ?
À partir d’interventions de sociologues, les définitions de ces notions et leurs spécificités seront abordées dans une perspective dynamique et historique.
Intervenants :  Mirna Safi, sociologue / Maxime Cervulle, sociologue.

Témoignages et retours d’expérience :
Comment les assignations racialisées et les mécanismes qui sous-tendent ces inégalités peuvent-ils toucher les artistes dans l’exercice de leur profession ? Dans quelle mesure peuvent-ils être un vecteur de créativité dans leurs projets artistiques ? Comment les projets portés auprès des publics potentiellement concernés par ces questions peuvent intégrer cette dimension ?
Intervenants : Laurence Petit-Jouvet, réalisatrice / Yaya Moore, chroniqueur et journaliste / François Lorin, responsable des relations aux publics au Théâtre Gérard Philipe - CDN de Saint-Denis / Isabelle Boni Claverie, réalisatrice / Alain Foix, dramaturge et essayiste / Rachid Ouramdane, chorégraphe.

Modérateur : Mohammed Ouaddane, association Trajectoires, Mémoires et cultures

 

➣ Inscription obligatoire en ligne sur invitations.arcadi.fr avant le 7 mars (mot de passe : rencontre03).

Informations pratiques :
Musée de l’histoire de l’immigration (auditorium)
293 avenue Daumesnil - 75012 Paris
➣ Métro : Porte dorée (ligne 8)

Attention : afin d’assurer la sécurité des visiteurs, le Palais de la Porte Dorée applique les mesures préventives décidées par le gouvernement pour les administrations publiques. Les valises et bagages ne sont pas admis dans le bâtiment. Merci d’arriver avec un peu d’avance en prévision de la mise en place de ces mesures.