Arcadi

festival némo

© Kurt Hentschläger

Exposition

Trouble Makers : Sensation Versus Digital

Si l’on tape « art sensoriel » sur un moteur de recherche, on aboutit seulement à « art martial sensoriel ». Avec « art sensitif », on tombe au mieux sur « capteurs » ou « Arduino »... Les amateurs d’art numérique seraient-ils restreints à une interaction de type action-réponse, qui définit un peu trop simplement « l’interactivité » propre aux arts médias ?
L’exposition Trouble Makers : Sensation Versus Digital propose un panorama de possibles véritablement sensoriels pour les installations multimédias. Ressentir physiquement le mouvement d’un son, subir les effets d’un dispositif pour créer ses propres hallucinations visuelles, éprouver nos pertes d’équilibre ou notre éventuelle ornithophobie, se sentir poursuivi par une machine puis l’apprivoiser, vibrer comme dans un thriller au son d’une mécanique autodestructive inspirée d’une procédure « libératoire », jouer avec des lumières rendues matières et quasi entités extraterrestres, devenir soi-même un mur interactif ou faire de son corps une harpe de brouillard cristallin… Telles sont les expériences sensorielles de Trouble Makers. Pourtant, passer du droit du regard à l’expérience physique semblait jusqu’à peu empêcher la (re)connaissance des installations sensorielles numériques dans le champs de l’art contemporain. Aussi, ces propositions vous invitent à faire corps et oeuvre avec elles, avec tous vos sens troublés de manière spectaculaire ou avec la plus grande délicatesse, en démiurge passif autant qu’agissant, et contribue ainsi, également, à la constitution d’un art contemporain numérique.

Gilles Alvarez, directeur du festival Némo
José-Manuel Gonçalvès, directeur du CENTQUATRE-PARIS


Installations présentées :
Isotropie de l’Ellipse Tore, Julien Clauss 
ZEE, Kurt Hentschläger 
Follow de Drinkin’ Gou’d, Damien Marchal 
Infinity III, HeeWon Lee
Between i You i and l Me, Anke Eckardt
Cycloïd-E, Michel et André Décosterd - Cod.Act
Tropique, Étienne Rey
Standing Wave, Annica Cuppetelli et Cristobal Mendoza


Exposition ouverte jusqu’au 15 décembre les mercredi, jeudi, samedi et dimanche de 14h à 19h.

Tarifs : 5 euros (tarif plein) / 3 euros (tarif réduit) / 2 euros (tarifs abonnés et adhérents).
Entrée libre dans la limite des places disponibles le 16 novembre à l’occasion du vernissage, de 18h30 à 23h.

Codirection artistique et fauteurs de troubles : Gilles Alvarez et José-Manuel Gonçalvès.

 

Trouble Makers: Sensation Versus Digital

In French, if you type “art sensorial” (sense art) into a search engine, you get taken to art martial sensorial.  With “sensory art” (art sensitive), you might well end up with “sensors” or “Arduino”....  Are digital art lovers limited to an “action-response” kind of interaction that defines the “interactivity” specific to media arts a little too simply?
The
Trouble Makers: Sensation Versus Digital exhibition offers a panorama of truly sensory possibilities for multimedia installations. Physically feeling the movement of sound, or the effects of a device to create your own visual hallucinations, experiencing loss of balance or perhaps even ornithophobia, having the impression that you’re being pursued by a machine and then making friends with it, trembling like in a thriller to the sound of a self-destructing mechanism inspired by a “liberating” procedure, playing with light that has been turned into matter and almost extraterrestrial entities, being transformed into an interactive wall or harp of crystal mist... These are all sensory experiences you’ll find at Trouble Makers. But until recently, moving beyond “the right to look” to physical experience seemed to prevent sensory digital installations from being recognised as contemporary art. These proposals invite you to become one with them, confusing all your senses either in a spectacular way, or with great sensitivity, like a demiurge as passive as it is active, and thus contributing to the shaping of digital contemporary art.

Gilles Alvarez, Nemo Festival Director
José-Manuel Gonçalvès, Director of The CENTQUATRE-PARIS


Works :

Isotropie de l’Ellipse Tore
, Julien Clauss
ZEE, Kurt Hentschläger
Follow de Drinkin’ Gou’d, Damien Marchal
Infinity III, HeeWon Lee
Between i You i and l Me, Anke Eckardt
Cycloïd-E, Michel and André Décosterd - Cod.Act
Tropique, Étienne Rey
Standing Wave, Annica Cuppetelli and Cristobal Mendoza


Preview Saturday 16th November / 6.30pm – 11pm / admission free, places limited.
Exhibition open Wednesdays, Thursdays, Saturdays and Sundays, 2pm-7pm, until December 15th.
Ticket prices : 5 euros (full price) / 3 euros (reduced price) / 2 euros (subscribers and members)

Artistic co-directors and trouble makers: Gilles Alvarez and José-Manuel Gonçalvès.