Arcadi

Actualités

Si bien qu’un soir… avec David Lafore et Sarah Olivier

Chanson

L’été approche, la fin de cette première saison des Si bien qu’un soir… aussi. Pour une dernière fois au Sentier des Halles – que nous retrouverons à la rentrée – et après la précédente soirée qui a vue se côtoyer le surprenant Braka Quartet Elephant et l’envoutante L, nous vous invitons à vivre des sensations fortes. Comme on dit.

David Lafore
David Lafore est un individu bien connu de nos services. Des années que nous le pistons, l’escortons, quitte à risquer des routes moins goudronnées, à accepter qu’il nous sème, comme il a aimé semer de fleurs les ronds-points. Des années sans qu’aucun concert, aucune prise de scène ne se ressemble tout à fait. De ces jadis « Cinq têtes » il reprend la main, seul avec ses textes et sa guitare. Des textes rares, sombres et fous, beaux parce qu’ils semblent abandonnés à toute espérance, dits ou chantés, comme il aime, comme il est inspiré. Et comme aussi il trouve à arracher le rire où on ne le soupçonne pas. On a toujours un peu peur qu’il nous laisse sur un bord des routes qu’il dessine comme personne, alors une nouvelle fois, on est heureux à l’idée d’être à ses côtés, là encore un peu plus.
www.davidlafore.fr

Sarah Olivier
Sarah Olivier est folle. Encore une ! dira-t-on. Pas d’une folie destructrice, plutôt de celle qui la rend libre et capable de remettre la poésie au cœur de nos réalités. Elle joue à construire une vie spectaculaire qui, si ce n’était elle, finirait mal. Immanquablement elle nous mène ; dans ses salons de femmes fêlées d’être esseulées, parmi des oiseaux qui ne seraient beaux qu’enfermés, sur des lignes droites déformées. Son spectacle est brillant, déconcertant, tant le duo qu’elle forme avec le fameux – qui deviendra forcément légendaire – contrebassiste Stephen Harrison est évident et parvient hors entendement à figurer du beau d’un chaos poétique.
www.myspace.com/saraholivier

Le Sentier des Halles
50 rue d’Aboukir, Paris 2e
www.lesentierdeshalles.fr

Le prochain soir, dernier de la saison
> Lundi 11 juillet, La Loge