Arcadi

Actualités

Soirée autour de Nijinsky au Prisme à Élancourt

Danse

Conférence dansée autour de l’?uvre « l’Après-midi d’un faune » de Nijinsky menée par Dominique Brun, puis une soirée où chorégraphes et interprètes s’emparent de cette ?uvre majeure du répertoire chorégraphique et nous donnent à voir la pièce originelle et ses transpositions..

18 h30 « Un regard sur les nymphes »
Conférence dansée autour de l’?uvre « l’Après-midi d’un faune » de Nijinsky menée par Dominique Brun avec le soutien d’Arcadi.

Le 29 mai 1912, Vaslav Nijinski crée sur la scène du Théâtre du Châtelet "L’Après-midi d’un faune" sur la musique de Debussy, elle-même inspirée du poème de Mallarmé.
Résolument moderne, cette pièce déclencha un scandale autour de la bestialité du faune.
« Ces nymphes, je les veux perpétuer », avoua Stéphane Mallarmé?
Dominique Brun propose à quelques danseurs de retraverser l’?uvre de "L’Après midi d’un faune" de Nijinsky pour la réalisation d’un film "Le faune - un film ou la fabrique de l’archive", qui sortira en DVD en avril 2007. Cette recréation s’appuie non pas sur la tradition orale mais sur une partition écrite par Nijinsky lui-même en 1915. Cette partition établie à l’époque en système Stepanov sera convertie dans les années 1980, en système Laban par Ann Hutchinson-Guest et Claudia Jeschke.
La conférence dansée sera l’occasion d’entrevoir les modalités de transmission engagées grâce à cet outil partitionnel si peu usité en danse. L’intrication d’un discours théorique et d’un travail en acte mené par la chorégraphe, une conférencière et une danseuse explorera la richesse de l’écriture de la frise dessinée par les nymphes. Une attention toute particulière sera accordée au détail des postures de corps et au port de tête. Car en tant qu’objets de la rêverie, les nymphes se proposent comme des figures de contrepoint propices à l’éclosion du rôle central et mythique du faune.

21 h « L’Après-midi d’un faune, variations »
Une soirée où chorégraphes et interprètes s’emparent de cette ?uvre majeure du répertoire chorégraphique et nous donnent à voir la pièce originelle et ses transpositions.

Didier Deschamps, direction / Centre chorégraphique national - Ballet de Lorraine et Jean-Christophe Paré, ancien danseur de l’Opéra de Paris, donnent la version originelle, suivie d’une libre interprétation de Yuval Pick, Thierry Malandain / Centre chorégraphique national de Biarritz, Michel Kelemenis et Georges Momboye.

Le Prisme
Centre de développement artistique de Saint-Quentin-en-Yvelines
Quartier des 7 mares
78 990 Elancourt
01 30 51 46 06

www.leprisme.agglo-sqy.fr