Arcadi

Actualités

Nouveaux projets aidés

Arts numériques

À l’issue de la seconde session d’étude pour l’attribution de l’Aide à la création multimédia expérimentale (Acme) en juillet 2013, sept projets ont été sélectionnés ; ils seront soutenus, accompagnés et diffusés par Arcadi.

Follow de Drinkin’Goud de Damien Marchal
Montant du soutien: 8000 euros 

Damien Marchal est un artiste sonore : il conçoit des dispositifs techniques complexes, et fait du son un événement qui vient perturber l’environnement et signifier un passage à l’acte; une notion de franchissement violent, d’impossible retour en arrière.
Le projet s’intéresse à l’histoire d’un chant spiritual transmis uniquement à l’oral entre esclaves d’Amérique. Cette chanson permettait à ces captifs de connaitre le chemin en vue de s’échapper des plantations.
Ici, le passage à l’acte est transfiguré par ce qui se brise et se libère : l’œuvre est représentée par un agencement circulaire de plaques de verres mises en résonance par un martèlement physique et sonore. Les percussions produites amèneront chacune de ces dalles à se briser aléatoirement au fil de l’exposition. Suspense, surprise, état d’incertitude sont les raisons d’être du dispositif.

En savoir plus : www.marchal.biz

Piano 3.0 de Francesco Tristano et Collectif Scale
Montant du soutien: 8000 euros

Francesco Tristano est un pianiste explorateur hors norme. Il a cette capacité à convertir le piano, cet instrument traditionnel en un outil original et futuriste. Plus qu’un concert traditionnel accompagné de vidéo, Piano 3.0 est une rencontre réfléchie entre Francesco Tristano et le Collectif Scale (Joachim Olaya). Une production sonore inédite et augmentée, réunissant des images interactives générées en temps réel avec les sonorités du piano, un dispositif lumineux novateur et une scénographie minimaliste. Un univers inédit avec, comme guide, un pianiste avant-gardiste.

En savoir plus : www.francescotristano.fr / www.collectifscale.com

Maneki Neko Mieko de Christian Graupner
Montant du soutien: 7000 euros

Maneki Nieko Mieko est un système audio-visuel pour trois canaux de la série HRP [Humatic Re-Performing].
Il s’agit ici de manipuler des éléments de danse et de musique préenregistrés. Le spectateur est invité à contrôler le flux d’un concert audiovisuel média, à l’aide d’une interface intuitive et physique. Il peut sélectionner son degré d’implication et, à tout moment, passer du rôle d’observateur joueur à celui de co-performeur, ou même prendre le contrôle complet du système et en jouer comme d’un instrument de musique.
Maneki Nieko Mieko fait le portrait de deux artistes au travers de leurs performances corporelles et sonores: DJ Mieko Suzuki et Ming Poon, danseur interprète. Scratching, beatbox, voix en canon, mixage ou cross-fading, l’appropriation des éléments produits par les deux artistes et dirigés par par Christian Graupner est instinctive, additive et totale.
En coproduction avec CYNETART, membre du réseau ICAS.

En savoir plus : www.humatic.de

Satori de Félicie d’Estienne d’Orves et Étienne Jaumet
Montant du soutien: 10 000 euros

Issu de la théorie zen japonaise, le Satori désigne une expérience transitoire qui se prolonge une fois atteint un nouvel état de compréhension du réel. Il prend également la forme d’un vacillement du quotidien. Ce thème, abordé par Étienne Jaumet dans son EP éponyme, rencontre les préoccupations de Félicie d’Estienne d’Orves : les deux artistes se suivent depuis plusieurs années dans l’idée de collaborer autour d’un même intérêt pour des réalisations proches d’une idée commune de l’Art total, liant notamment l’écriture de la musique et de la lumière.
Performance audiovisuelle spatialisée autour d’une sculpture scénique, Satori associe les sons analogiques d’Etienne Jaumet aux lumières tridimensionnelles et architecturales de Félicie d’Estienne d’Orves. Ils projettent ainsi le spectateur dans un espace-temps aux frontières indéfinies, où les sens ne se fixent plus. Satori porte aussi l’enjeu d’une post-culture d’une esthétique de mapping vidéo, pour passer du spectaculaire au sensitif, et sortir de la scène musicale sans se plier aux codes du spectacle vivant.
Production : Julie Tippex

En savoir plus : http://julietippex.com/roster/etienne-jaumet / www.feliciedestiennedorves.com

Highrise de Thibault Brunet
Montant du soutien: 4000 euros

"Ma pratique artistique est une recherche photographique nourrie par la question de la réalité et de ses imitations. Je réalise mes photographies dans des univers virtuels, principalement dans des jeux vidéos.Travaillant contre la nature programmée de mes avatars, je parrcours les univers des jeux, non à la manière d’un gamer mais comme un photographe. Mon portfolio peut se lire comme un carnet de voyage à l’interieur de lieu immatériels." (Thibault Brunet).
Arcadi et le Cube accompagnent l’artiste dans sa vision esthétique et et contextualisent son travail autour d’une nouvelle pièce : une sculpture 3D, représentant un espace de conflit virtuel, rematérialisé pour l’occasion. Cette pièce centrale de l’exposition sera entourée de ses portraits et paysages réalistes connus du monde de la photographie d’art. Ces photos, issues des First Person Shooter  (jeux vidéo à la première personne) les plus joués, deviennent un véritable documentaire artistique.

En savoir plus : www.thibaultbrunet.fr

Looted de Filastine et Videocratz
Montant du soutien: 7000 euros

Looted ("pillé", ou littéralement "butiné" en anglais) est la suite scénique et audiovisuelle de Loot et de Looted, albums de Filastine, producteur et percussionniste électro de Seattle. Celui-ci s’approprie les sons et les images de ses voyages dans une logique d’activisme social et s’associe à Videocratz (Miki Arregui) pour créer un stage design unique, adaptable à toutes les scènes.
Les artistes nous proposent une esthétique disposée, réfléchie, vertigineuse, violente de la mondialisation, et une restitution plastique et sonore des tentatives actuelles d’émancipations politiques et sociales, faite de matériaux audiovisuels. La générosité de Filastine pour son public lui vaut également une admirable fidélité de ce dernier.

En savoir plus : http://filastine.com / www.angelfire.com/droid/videocratz

Madeira Live A/V de Jacques Perconte
Montant du soutien: 5000 euros

"On ne voit plus l’image du paysage, on voit le paysage de l’image.
Les machines numériques sont des pinceaux, je m’en sers pour jouer avec la lumière et donc la couleur. Je peins. Et pourtant, je ne suis pas un peintre numérique (…). Je filme, je prends du temps avec mon matériel dans un paysage. J’enregistre le son... Je laisse la lumière passer d’un endroit à un autre. Je capte cette histoire de vibration sur l’instant." (Jacques Perconte).
L’artiste nous proposera, en 2014, une collaboration musique et image en temps réel sur la base des techniques uniques et reconnues par tous les milieux de l’image au sens large: arts plastiques, cinéma expérimental et musique électronique.
Jacques Perconte déjoue les genres artistiques et leurs physionomistes les plus rigides pour une contemplation partagée.

En savoir plus : www.jacquesperconte.com