Arcadi

Actualités

Publié le 26 janvier 2017

Prochaine rencontre du cycle « Cartographies sensibles de la ville »

27 avril 2017 de 19h à 21h, Maison de la Poésie, Paris (3)

Dans le cadre d’un partenariat réunissant l’Ifsttar, Arcadi Île-de-France et Le Motif, en lien avec le Campus Paris-Est « Ville durable », chercheurs, écrivains et artistes vont poursuivre pendant la saison 2016/2017 un échange autour d’expériences artistiques et scientifiques en milieu urbain.

Ils partiront, en votre compagnie, des représentations universelles d’une ville cartographiée jusqu’aux limites de leur imaginaire couché sur papier, transcendé dans l’œuvre d’art, ou incarné sur scène.


LES RENCONTRES DU CYCLE À VENIR

3ème conférence : Cartographies alternatives et artistiques. Cartes de pouvoir et de savoirs
Jeudi 27 avril 2017 de 19h à 21h
Nous nous déplaçons habituellement dans les métropoles avec des GPS et des plans pensés par des scientifiques, des géographes et des cartographes. Pouvons-nous mettre en défaut les représentations ou en changer les références ? Pour déplacer cette vision dominante, il est possible de solliciter d’autres cartes, qui sont dites « déviantes ».
La conférence s’ouvre aux penseurs urbains alternatifs réalisant des cartographies mentales, des plans artistiques d’une ville inventée et des cartes « auto-organisatrices », utilisant les ressources de l’intelligence artificielle. Nos invités s’interrogeront sur l’apport de ces constructions de l’art et de l’esprit.

4ème conférence : Ville écrite ou cité improvisée ?
Lundi 19 juin 2017 de 19h à 21h
Depuis les Cités antiques ou dans le futur Grand Paris, les urbanistes ont tenté de construire un objet urbain. Selon les usages, ils utilisent des modèles spécifiques et génériques.
Mais les citadins ont une capacité à se réapproprier différemment l’espace ainsi formaté. Comment les habitants échappent-ils à ces planifications ? Quelle sera la part de l’improvisation dans la Ville du Futur ?
Nos invités évoqueront l’influence des formes urbaines dans leurs travaux artistiques et littéraires, et celles qu’ils choisissent de donner à leur ville improvisée. Un espace créatif qui se matérialise dans l’écriture (versification ou déconstruction), le spectacle (capacité d’interprétation) et la musique (rapport à la programmation).

LES PRÉCÉDENTES RENCONTRES

1ère conférence : Représenter la ville autrement - Cartes d’hier, d’aujourd’hui et de demain
Jeudi 8 décembre de 19h à 21h

Comment, à travers la carte, voyons-nous la ville d’hier et d’aujourd’hui ? Comment l’artiste et le cartographe se répondent-ils ? Le numérique a envahi notre quotidien et bouscule la cartographie ; avec quelles nouvelles perceptions et visions urbaines ? Allons-nous changer nos points de vue ? Quelles créations de l’esprit cela autorise t-il ? Comment des œuvres littéraires et artistiques peuvent-elles représenter la ville autrement ?

Intervenants :
Bernard Bèzes, directeur adjoint de la communication et des relations institutionnelles de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) et chef de la cartothèque
Thomas Clerc, écrivain écrivain et Maître de conférences en Lettres à l’Université Paris Ouest-Nanterre-La-Défense
Héloïse Desfarges, chorégraphe et danseuse (La Débordante compagnie)
Anne Jarrigeon, anthropologue et Maître de conférences à l’École d’urbanisme de Paris

Modération : Laurent Meyer, Iffstar / Direction scientifique


2ème conférence : Donner à voir l’invisible
Mercredi 8 février 2017 de 19h à 21h
Les cartes nous montrent ce qui est invisible sur le territoire. Des scientifiques expliqueront comment, et par quels moyens, ils essayent de faire apparaître ce qui n’est pas accessible. Et les éléments qui n’apparaissent sur aucune carte tels que le bruit ou la pollution de l’air, les leur demandera-t-on ?
Écrivains et artistes tentent, eux aussi, de se réapproprier certaines zones urbaines en développant des balades littéraires, des dispositifs plastiques et des scénographies appliquées aux quartiers. Ils permettront de mieux cerner ce qu’une carte trop abstraite pourrait occulter aux yeux des promeneurs dans la cité.

Intervenants :
• Paule-Annick Davoine, chercheuse en géomatique
• Gérard Hegron, chercheur en modélisation urbaine
• Myriam Lefkowitz, chorégraphe
• Philippe Vasset, auteur



➣ Contact : delphine.martincourt@arcadi.fr, responsable des rencontres

Informations pratiques :
Maison de la Poésie
Passage Molière - 57 Rue Saint-Martin - 75003 Paris
Métro : Rambuteau - RER : Châtelet-Les Halles