Arcadi

Actualités

Lycée Condorcet à Montreuil : une médiatrice attendue

Lors de leur dans les lycées, les médiateurs culturels établissent un état des lieux avec les établissements afin de connaître les grandes orientations de travail pour les trois années qui vont suivre. Les objectifs, les demandes, les besoins et les attentes varient d’un établissement à l’autre suivant leurs territoires, les activités déjà existantes, les filières… Hortense Vollaire, médiatrice culturelle, nous emmène découvrir au lycée Condorcet de Montreuil qu’elle accompagne depuis quelques semaines.

Les attentes du lycée polyvalent Condorcet portaient notamment sur le décloisonnement entre le lycée professionnel et le lycée général, sur une aide à l’utilisation des outils et financements existants afin de pérenniser certains projets déjà lancés et enfin d’initier de nouveaux projets.

 

Mixer les publics

Dans un premier temps, je suis amenée à beaucoup échanger avec les professeurs afin de connaitre leur discipline, comprendre leur travail et enfin écouter et entendre leurs souhaits. Ce travail est indispensable et est facilité par une salle des professeurs, centre névralgique des enseignants. Là, se passe la majeure partie de mon travail.

C’est souvent en échangeant et portant à la connaissance de chacun les projets des autres, que les ponts se construisent. J’ai ainsi rencontré un professeur en construction mécanique qui souhaitait fédérer sa classe autour d’un projet commun, mais ne savait pas par où commencer. En échangeant, il s’est rendu compte qu’il y avait sans doute des ponts à créer avec d’autres projets qui existent déjà, avec d’autres professeurs qui mènent des activités dont il n’est pas au courant mais dans lesquels il pourrait intervenir. La graine est semée, à suivre….

"Facilitatrice" de projet

Dès mon arrivée dans l’établissement, plusieurs enseignants sont venus me trouver avec des besoins précis. Leurs projets étaient déjà montés, ils avaient pu les « tester » sur l’année 2016/17. Forts de leurs succès ils voudraient les pérenniser et les étoffer.

Ainsi, je vais accompagner une professeure de Lettres à redonner une nouvelle vie à l’Atelier théâtre, qui existe depuis 20 ans, mais menace de disparaître pour des raisons financières. Il fait partie de l’identité du lycée, il est donc important de le pérenniser. Pour cela je lui ai fait part de toute les aides possibles dont elle pourrait bénéficier. Nous avons également approché le Nouveau théâtre de Montreuil afin de discuter d’un éventuel partenariat pour l’atelier et pourquoi pas pour le lycée. Le travail est donc bien engagé.

À suivre également, le groupe Jeunes Reporters ou encore l’Atelier de musique assistée par ordinateur ou l’Atelier cultures et civilisations antiques… et certainement plein d’autre projets à venir.


Hortense Vollaire