Arcadi

Actualités

Appel à projets : prochaine commission de Passeurs d’images en Île-de-France

Pour le soutien aux actions d’ateliers de pratique cinématographique, dans le cadre du dispositif Passeurs d’images, Arcadi, qui coordonne le dispositif en Île-de-France, réunit annuellement une Commission d’aide aux projets composée d’experts et de représentants institutionnels. Elle valide une aide financière et un accompagnement individualisé de la part de la coordination Passeurs d’images.

La prochaine Commission ayant lieu fin mai, début juin 2018, nous vous invitons à prendre connaissance du calendrier de dépôt des projets

Qui peut postuler ?


Les projets doivent être portés par une structure juridique basée en Île-de-France. Il peut s’agir d’une association, d’un établissement public, d’une collectivité… Les entreprises privées ont la possibilité de déposer un dossier, cette caractéristique n’est pas rédhibitoire, mais ne constitue pas un atout. S’agissant d’un projet proposé par un intervenant artistique individuel, celui-ci doit au préalable identifier une collectivité ou un établissement culturel avec lequel s’associer pour porter et mettre en œuvre le projet.

Quand ?


. Avant le 13 avril 2018 : envoi des propositions de projets par mail à passeursdimages@arcadi.fr.
. Entre le 13 avril et le 30 avril 2018 : étude des propositions et première sélection par la coordination Passeurs d’images.
. 30 avril 2018 : retour de la coordination Passeurs d’images auprès des porteurs de projets et envoi des questionnaires à remplir pour les projets retenus.
. Courant du mois de mai : étude des questionnaires et accompagnement de la coordination Passeurs d’images en vu de la présentation des projets en Commission d’aide.
. Fin mai : Commission d’aide aux projets et délibération des aides accordées. À l’issue du comité, celui-ci fait part aux porteurs de projets de la validation, du refus, voire de l’ajournement de l’atelier par une lettre d’engagement.


Si le comité décide d’aider un projet, celui-ci fait l’objet d’une convention spécifique (contrat d’atelier) signée par Arcadi et l’entité porteuse du projet. Le contrat est ensuite signé par chacune des parties (le contrat peut parfois être tripartite, entre Arcadi et deux porteurs de projet).

L’aide apportée par Arcadi portera sur la rémunération des intervenants artistiques engagés spécifiquement pour l’atelier à hauteur de 50 % de celle-ci. De plus, la rémunération des intervenants concernés ne doit pas dépasser 50% du budget total de l’atelier.

La Région Île-de-France et la Drac étant financeurs de Passeurs d’images en Île-de-France, certaines aides accordées par ces institutions sont susceptibles d’entrer en conflit avec un nouveau financement par Passeurs d’images. Il faut se renseigner au préalable auprès de la Région et de la Drac afin de savoir si les deux aides sont compatibles.

Le financement attribué par Passeurs d’images ne peut pas être la seule source de financement du projet. Le porteur de projet doit rechercher des fonds auprès de différents partenaires et les faire apparaître au budget prévisionnel de l’action.

Il n’est pas possible d’aider un projet dont la date de démarrage opérationnel serait antérieure à la date de la Commission.


Liste des projets aidés lors de la dernière Commission d’aide aux projets Passeurs d’images
➣ Pour plus d’informations : Nina Descostes : nina.descostes@arcadi.fr / 01 55 79 97 78