Arcadi

Actualités

Appels à projets régionaux : un levier pour la construction de parcours culturels sur-mesure

Le printemps est la période charnière pour monter des projets culturels car c’est le moment des appels à projets régionaux à destination des structures culturelles et des établissements scolaires. Ces derniers permettent en général de pouvoir concrétiser des envies exprimées au cours de cette année scolaire lors de la prochaine rentrée. C’est le cas notamment pour un enseignant du lycée professionnel Anatole France de Colombes (92).

Imaginer un projet adapté aux besoins

Ce professeur est récemment arrivé au sein de l’établissement et a pris en charge une partie des cours en atelier de la section CAP ATMFC (Assistant technique en milieu familial et collectif). Les élèves qui y sont inscrits seront amenés à travailler avec un public varié, notamment des personnes âgées. Dans ce contexte, l’enseignant avait exprimé au cours de l’année scolaire l’envie de construire avec sa classe un projet intergénérationnel en lien avec un EHPAD (Établissement d’hébergement pour personnes agées dépendantes) et une structure culturelle du territoire. L’objectif est à la fois de valoriser les connaissances des élèves en les plongeant dans un contexte proche de celui de leur futur emploi tout en les ouvrant à de nouvelles pratiques culturelles.

Ainsi, au mois de mars, avec la publication des nouveaux appels à projets de la Région Île-de-France en direction des structures culturelles, de nouvelles possibilités se sont présentées au lycée pour concrétiser ce projet. En effet, l’un des nouveaux dispositifs, nommé Convention régionale d’éducation artistique et culturelle (Créac), permet aux structures culturelles de développer sur trois ans des partenariats privilégiés avec les établissements scolaires de son territoire de proximité.

Co-construire pour structurer un projet

Ma mission en tant que médiatrice culturelle a donc été de réactiver les contacts établis sur le territoire de Colombes pour trouver le bon partenaire culturel afin de mener à bien ce projet. C’est ainsi que j’ai pu orienter l’enseignant vers une structure implantée à Colombes, le théâtre du Hublot dont l’un des principaux axes est de travailler avec la jeunesse à travers des projets intergénérationnels ou transdisciplinaires. Pour le lycée, comme pour le théâtre, ce nouveau dispositif Créac permet de structurer des projets sur plusieurs années mais également de favoriser l’institution d’un réseau colombiens plus fort. L’objectif étant d’associer au Créac un EHPAD de proximité ainsi que d’autres structures municipales comme les médiathèques.

Pensé en co-construction entre les enseignants, le théâtre et l’EHPAC, le projet prendra la forme d’un parcours de spectateur sur l’année, associé à des rencontres avec des professionnels du théâtre. À cela seront ajoutés des ateliers de pratique théâtrale qui permettront de mettre en regard le rapport au corps des jeunes et des personnes âgées.

Ainsi en alliant connaissance des souhaits de l’équipe pédagogique avec celle des appels projets existants, la mission Médiateurs culturels en lycée permet aux élèves de bénéficier de parcours d’éducation artistique et culturelle adaptés et sur-mesure, en partenariat avec des structures du territoire, valorisant leurs compétences tout en les ouvrant à de nouveaux champs artistiques.