Arcadi

Actualités

Commission d’aide aux projets Passeurs d’Images

La dernière Commission d’aide aux projets Passeurs d’images s’est tenue au cours de l’été. Retrouvez le détail des dix nouveaux projets aidés.

26 projets ont été examinés. 13 dossiers ne répondant pas aux critères de la coordination Passeurs d’images en Île-de-France n’ont pas été présentés suite à la phase de pré-instruction. 13 dossiers ont donc été soumis à la Commission dont 10 validés et 3 refusés.

Viens dans mon quartier de Métropop’!
Viens dans mon quartier est une action proposée par l’association Métropop’! afin de faire évoluer les regards extérieurs sur la banlieue. Ce projet intergénérationnel, destiné à des lycéens et des habitants des quartiers concernés, se découpe en plusieurs volets : des temps ateliers pour interroger la représentation des quartiers populaires, la création de cartes postales, la réalisation de courts métrages « trailers » promotionnels autour de ces quartiers et enfin la mise en place de visites touristiques.

Carte blanche Cinéma aux médiathèques de l’AP-HP
Le projet construit avec les médiathèques de l’Assistance publique des Hôpitaux de Paris s’inscrit dans un projet plus large intitulé Carte blanche Cinéma qui réunit différentes actions autour de l’image animée. Passeurs d’images a participé à la mise en place d’ateliers de cinéma animé et d’ateliers de réalisation de plan séquence alliant prise de vue et parole. Ces ateliers sont à destination des patients et des visiteurs des Hôpitaux d’Île-de-France.

Dukreben des Allumeur.e.s
Les Allumeur.e.s proposent un travail sur les rapports instaurés et les habitudes de vie au sein du cercle familial en interrogeant notamment la place des enfants et des femmes dans la communauté Rom. Le projet se divise en trois temps : un laboratoire artistique d’observation dans le cadre duquel les participants collecteront des archives et réaliseront des témoignages filmés ; un cycle de questionnements plus théoriques sur les représentations et les témoignages de discrimination ; enfin la production d’une œuvre de VJing, réalisée à partir des productions des ateliers précédents. Un partenariat avec la Gaîté Lyrique permettra l’organisation d’une semaine immersive dans une de leur salle.

Quand les migrants afghans se filment de Relief
Quand les migrants afghans se filment est un projet porté par l’association Relief qui propose des ateliers de réalisation de courts métrages individuels auprès d’un groupe de migrants d’origine afghane. Dans un premier temps, chacun reviendra sur son parcours migratoire afin de permettre, par la suite, la création d’une œuvre collective montée à partir des différents films réalisés permettant ainsi de mêler le regard de tous les participants.

Une Île et des langues
de l’Île aux langues
L’association l’île aux langues propose, à travers son projet Une île et des langues, des ateliers de création et la réalisation d’un court métrage dans le cadre de cours de français avec des apprenants allophones. Ce court métrage portera sur leur vie, le vécu de chacun au sein de leur quartier, le 18ème arrondissement de Paris, et la manière dont ils habitent ce dernier. De cette manière, le film participera à la construction d’une forme de mémoire collective de ce quartier par ses habitants.

IntenCitéCiné de Va Sano
IntenCitéCiné, porté par Va Sano Productions, propose un travail sur la confiance en soi et la découverte des métiers techniques du cinéma à travers des ateliers de jeu d’acteur et la réalisation de trois courts métrages. Les participants, principalement des jeunes en situation de décrochage scolaire, de jeunes adultes en situation d’isolement et des retraités, seront accompagnés par des professionnels du cinéma.

La Vie devant soi des Ateliers Belacqua
La vie devant soi, porté par Les ateliers Belacqua, est la poursuite d’un projet mené en 2017 avec une même classe, exclusivement masculine, de lycéens à Bagnolet. À travers des ateliers de théâtre, d’improvisation et la réalisation d’un court métrage, les jeunes sont amenés à se questionner sur les inégalités hommes/femmes et sur la représentation de la masculinité, selon les différents cadres de son expression.

MixCités de Paris Concert
MixCités est un projet porté par Paris Concert. Il propose des ateliers de pratique artistique collective sur le renouvellement urbain dans différents quartiers d’Orly. Une restitution itinérante, présentant les travaux réalisés, sera organisée et prendra la forme d’un parcours permettant de relier les différents quartiers concernés.

Mémoires urbaines superposées de l’association de l’Autre Champ
Mémoires Urbaines Superposées est un projet, de l’association L’Autre Champ, dédié aux mémoires de la ville et à destination des habitant-e-s de Villetaneuse. En s’interrogeant sur cette ville de banlieue, en mouvement depuis une dizaine d’années, dont les contenus et les dynamiques entrent en résonnance avec l’histoire sociale urbaine en général, ce processus permet aux habitants de changer le regard qu’ils ont sur eux-mêmes et sur leur environnement. Les participants des ateliers constitueront un corpus d’archives et réaliseront des œuvres audiovisuelles destinées à alimenter un webdocumentaire. Ils réaliseront collectivement, par la suite, un moyen métrage à partir des récits des habitant-e-s.

Exils de Marianne Films et Génération Femmes
Le projet Exils veut permettre la réalisation d’ateliers d’écriture, de réalisation et de montage de films courts et personnels sur la thématique de l’exil malien. L’atelier se divisera en trois thèmes : l’arrachement, l’ailleurs et le mirage du retour.