Arcadi

Actualités

De l’usage des algorithmes

À travers le projet « De l’usage des algorithmes dans la création artistique », des élèves de seconde du lycée Pagnol d’Athis-Mons (91) vont expérimenter par la pratique la question des arts numériques accompagné par l’artiste Édouard Sufrin.

L’art numérique en fabrication

Comment se fabrique une oeuvre d’art numérique ? Mais avant tout, de quoi parle-t-on quand on évoque cet art-là, né juste hier, et dont on ne saisit jamais complètement la portée ; et qu’est-ce que l’art même ? Qu’est-ce qu’une « création », et qui peut se revendiquer aujourd’hui « créateur » ?

Pour répondre à ces questions, les élèves vont s’initier à la programmation appliquée et produire des oeuvres issues de textes étudiés en français, qui seront exposées à l’espace d’art contemporain Camille Lambert, situé à quelques mètres du lycée.

Une complémentarité des acteurs

Ce projet repose sur un partenariat riche avec la structure voisine, l’espace d’art contemporain Camille Lambert, et sur une vraie pluridisciplinarité pédagogique : professeurs de Lettres, Mathématiques, et de Sciences économies et sociales.

Ensemble, ils vont travailler à cette découverte de l’art numérique par leurs classes, reliant celle-ci au quotidien des lycéens et à leur projection dans un avenir professionnel tout proche.

Enfin, il s’agira pour eux d’approcher des oeuvres de la Fondation EDF, de la Fabrica d’Ivry-sur-Seine et de la Gaité lyrique, pour mieux comprendre encore quelle peut être une activité artistique générée par cette interaction passionnante entre l’homme et la machine.

 

« De l’usage des algorithmes… » souhaite amener des élèves à questionner la place de l’art et des technologies, ainsi que la façon dont nous nous trouvons transformés par celles-ci. Il s’agit de percevoir le monde en toute conscience, et de le reconsidérer à travers une expérience de création, seule capable de donner une vraie profondeur de compréhension.