Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AAH, PCH, pension… : ce qu’il faut savoir sur les aides auxquelles ont droit les handicapés

AAH, PCH, pension… : ce qu’il faut savoir sur les aides auxquelles ont droit les handicapés

Il existe plusieurs aides pour les handicapés dans une situation de handicap. Pour en bénéficier, il est nécessaire de se soumettre à de nombreuses procédures spécifiques en plus de fournir les informations nécessaires.

Les aides pour les handicapés : comment obtenir l’AAH ?

Ces aides sont offertes à tous ceux qui ont été victimes d’une maladie ou d’un accident professionnel. Effectivement, le montant de l’aide se base sur le taux d’incapacité permanente (IPP) ! un IPP inférieur permet au bénéficiaire d’obtenir près de 443,98 euros. Le montant va s’accroitre si l’IPP augmente. Toutefois, si le patron est en faute, la victime aura droit à un surplus monétaire à titre d’indemnisation.

L’AAH ou Allocation aux adultes handicapés est destinée aux personnes ayant plus de 20 ans. Mais avec certaines exceptions, il y a des adolescents à partir de 16 ans.  C’est une aide qui est majorée à 971,95 euros sur un mois. Pour avoir le toucher, il est nécessaire de faire sa demande auprès du MDPH. Il vous faut aussi une incapacité supérieure à 80%. Il y a aussi un plafond de revenu soit à 11 479,80 euros par mois. Notant tout de même qu’il y a des maladies éligibles à l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Voici la liste de ces maladies :

  • Les états dépressifs avérés ;
  • L’agoraphobie ;
  • La coxarthrose ou l’arthrose des doigts ;
  • Le diabète ;
  • La migraine ;
  • L’autisme ;
  • Le cancer ;
  • La dyslexie, dysphasie ou dyspraxie ;
  • La maladie de Crohn ;
  • Le trouble du déficit et de l’attention (TDA) ;
  • Le trouble de l’audition ou la surdité ;
  • La polyarthrite rhumatoïde ;
  • La sclérose en plaques ;
  • La spondylarthrite ankylosante ;
  • La trisomie 21.

Les maladies éligibles pour l’AAH

Cette liste des maladies éligibles à l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) n’est pas exhaustive.  Effectivement, la présence d’une maladie de cette liste ne rend pas automatiquement éligible à cette aide. Il est aussi nécessaire de prendre en compte les besoins et les impacts qui ne restent pas les même à un individu à un autre. Par ailleurs, seules la CDAPH et la MDPH sont habilitées à statuer sur le droit ou non à l’AAH, en évaluant le taux d’invalidité. Ce dernier est déterminé grâce aux difficultés rencontrées par le demandeur face aux activités quotidiennes.

Une maladie est dite invalidante quand elle cause la diminution de la capacité à accomplir une activité professionnelle. Pour bénéficier de l’AAH, il y a le taux d’incapacité qui est vraiment important.  Les maladies éligibles à l’AAH peuvent être très variées. Cette liste comporte aussi la maladie de Parkinson, Alzheimer, les insuffisances cardiaques graves, ou le diabète de type 1 et 2.

Des prestations compensatoires pour les plus âgées et les plus jeunes !

Outre l’AAH, il y a aussi d’autres aides pour les handicapés comme le PCH. Cette fois, cette allocation est offerte à toutes personnes ayant au moins 60 ans. La PCH fournit la liste des activités dont le demandeur a des difficultés à réaliser. Comme pour l’AAH, les autorités fixent un revenu maximum soit 28 621,40 euros par an. Si la demande est validée, le concerné bénéficie de 311,56 à 1 833 euros par mois.  Cette fois encore, il faut un taux d’invalidité entre 1 à 3 !

Ainsi, pour les enfants qui ont été victimes d’un accident majeur avant leurs 20 ans. Dans ce cas, les parents sont dans l’obligation de s’occuper de leur enfant. Cependant, avec un taux d’invalidité de 80%, ils n’ont pas droit à l’AAH, mais à l’AEEH et à l’AJPP. Par rapport à l’AAH, l’AEEH et l’AJPP sont plus significatifs !  Chaque aide est capable de vous apporter 142,77 euros par mois et à 63,43 euros par jour. La CAF ou le MSA sont ceux qui sont responsable de ces deux aides financières.

Les aides pour les handicapés : les allocations font leur entrée dans l’immobilier !

La situation de handicap offre aussi des aides financières à ceux qui veulent rénover leur maison.  Ainsi, le but est donc d’offrir aux personnes avec de le handicap de mieux s’adapter dans le domicile en question ! Cette aide financière n’est autre que l’habitat facile.

Si la somme des réaménagements est à hauteur de 10 000 euros, le gouvernement va devoir financer la moitié des travaux. Mais pour des rénovations moins importantes de moins de 7 000 euros, l l’aide sera de 35% du TAF. Pour faire la demande de cette aide, il suffit de se rendre sur le site actionlogement.fr. La rémunération du concerné va être pris en compte dans le calcul du montant alloué.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées

Retraite : bonne nouvelle, ces personnes âgées vont toucher un bonus exceptionnel de la part d’Agirc-Arrco

Retraite : bonne nouvelle, ces personnes âgées vont toucher un bonus exceptionnel de la part d’Agirc-Arrco

Retraite Agirc-Arrco : ce bonus temporaire dont vous pouvez bénéficier dans cette situation spécifique

Retraite Agirc-Arrco : ce bonus temporaire dont vous pouvez bénéficier dans cette situation spécifique

Test de personnalité Découvrez votre vrai caractère en choisissant un chemin forestier

Test de personnalité: Découvrez votre vrai caractère en choisissant un chemin forestier

Retraite pour ceux qui n’ont jamais travaillé Quel est le montant minimum assuré

Retraite pour ceux qui n’ont jamais travaillé: Quel est le montant minimum assuré ?