Vous êtes ici : Accueil > Actualités > AAH : voici ce qu’il faut déclarer avant la mi-janvier afin de percevoir votre allocation

AAH : voici ce qu’il faut déclarer avant la mi-janvier afin de percevoir votre allocation

En France, les personnes handicapées peuvent bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés ou AAH. Mais comment fonctionne exactement cette aide ? C’est ce que nous allons voir tout de suite. Vous êtes prêts ?

Les revenus qu’on doivent déclarer

Comme c’est le cas pour les allocataires de la CAF ou de la MSA. Les personnes handicapées peuvent bénéficier de l’allocation aux adultes handicapés (AAH). Ils doivent de façon régulière transmettre à leur organisme de prestations sociales un état de leurs ressources. Cette déclaration se fait tous les trois mois suivant un calendrier individualisé. Elle se fait en complétant un formulaire dédié aux bénéficiaires de l’AAH. Normalement, celui pour janvier, vous avez dû l’avoir en décembre. Sinon, vous pouvez le faire en ligne. C’est pratique et rapide.

Il existe trois catégories de revenus à déclarer à la CAF via le formulaire. Il y a les revenus de placement et les revenus fonciers imposables. En plus de cela, les rentes issues des contrats de rentes-survie et assurance vie épargne handicap sont obligatoires. On doit déclarer tout cela pour bénéficier de l’AAH. Notamment pour les personnes toujours rattachées à leurs parents fiscalement. Pour la CAF, ces sommes entrent directement dans le calcul de l’AAH. L’objectif ? Montrer qu’il s’agit de revenus issus de placements des parents. La CAF pourra ainsi distinguer et calculer la prestation au plus juste. C’est mieux, n’est-ce pas ?

AAH : la date de l’envoie pour en bénéficier

Si vous souhaitez bénéficier de l’allocation AAH, sachez que vous devez vous y mettre rapidement. En effet, si ce n’est pas déjà fait, sachez que vous n’avez que jusqu’au 14 janvier pour le faire. Si vous oubliez, vous risquez malheureusement, de ne pas recevoir votre droit à temps. Autre date importante à retenir, c’est l’automne 2023. C’est à ce moment-là, que le calcul de l’AAH va faire l’objet d’une déconjugalisation. Les bénéficiaires n’auront donc plus besoin de déclarer les revenus de leurs conjoints. Bonne nouvelle, n’est-ce pas ?

Cela va permettre aux bénéficiaires, de voir leur allocation augmenter. De 200 à 300 euros. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est une mesure très attendue par les associations : « Aujourd’hui, cette avancée historique permet aux allocataires en couple de vivre dignement sans dépendre des revenus de leur conjoint ». Pour ce point-là, il va falloir attendre quelques mois. Mais ça approche à grands pas.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées

Retraite : bonne nouvelle, ces personnes âgées vont toucher un bonus exceptionnel de la part d’Agirc-Arrco

Retraite : bonne nouvelle, ces personnes âgées vont toucher un bonus exceptionnel de la part d’Agirc-Arrco

Retraite Agirc-Arrco : ce bonus temporaire dont vous pouvez bénéficier dans cette situation spécifique

Retraite Agirc-Arrco : ce bonus temporaire dont vous pouvez bénéficier dans cette situation spécifique

Test de personnalité Découvrez votre vrai caractère en choisissant un chemin forestier

Test de personnalité: Découvrez votre vrai caractère en choisissant un chemin forestier

Retraite pour ceux qui n’ont jamais travaillé Quel est le montant minimum assuré

Retraite pour ceux qui n’ont jamais travaillé: Quel est le montant minimum assuré ?