Affaire conclue : GROS malaise, un acheteur ne reconnaît pas une connaissance

Alors que Catherine venait pour la troisième fois sur le plateau d’Affaire conclue, les acheteurs semblent ne pas se souvenir d’elle. Une situation qui provoque un énorme malaise dans la salle de vente de l’émission.

Affaire conclue GROS malaise, un acheteur ne reconnaît pas une connaissance
© France 2

Une grande fan d’Affaire conclue, Catherine venait pour la troisième fois sur le plateau de l’émission ce mercredi 29 septembre. Rappelons que Paul Azzopardi lui avait déjà acheté un objet. Le seul hic, l’antiquaire du programme ne s’en souvenait plus de la transaction.

Une fan d’Affaire conclue

Chaque jour, plusieurs vendeurs se défilent devant Sophie Davant et son équipe dans Affaire conclue. En effet, devenu très populaire, l’émission donne envie aux téléspectateurs de venir sur le plateau de France avec des objets uniques, originaux qui ont de valeurs à leurs yeux. Certains candidats sont même devenus des habitués du programme à force d’y revenir.

À l’exemple de Catherine originaire de Gif-sur-Yvette dans l’Essonne qui venait pour la troisième fois dans Affaire conclue. En effet, cette fois, la retraitée venait pour essayer de vendre un plumier de stylo art déco de la manufacture des Émaux de Longwy. Un objet qui a été estimé à 80 euros par le commissaire-priseur Marie-Renoir. Ainsi, elle rejoint la salle des ventes pour faire face aux acheteurs. Le seul problème, ces derniers ne semblent pas se souvenir d’elle.

«J’ai toujours la plaque»

Ainsi, en découvrant que Catherine venait pour la troisième fois dans Affaire conclue, Anne-Catherine Verwaerde souhaitait en savoir plus sur ces précédentes participations. Ainsi, la vendeuse a expliqué : « J’ai déjà vendu une paire de vases de Longwy à Alexandra [Morel, ndlr] et une plaque de Paris à Paul [Azzopardi, ndlr] ». Alors que ce dernier ne se souvenait même plus qu’il ait déjà rencontré la retraitée.

Très gêné, Paul Azzopardi a fait croire à ses collègues et à Catherine que tout lui revenait. Une mise en scène qui n’a convaincu personne sur le plateau d’Affaire conlue. Alors qu’il avait traité l’acheteuse belge d’« ingrat », elle lui a lancé : « Tu n’as même pas reconnu Catherine ». Quand l’antiquaire a affirmé qu’il avait « toujours la plaque », il a provoqué l’hilarité dans la salle des ventes.

Pour sa part, Catherine est partie une fois encore avec un beau souvenir grâce au 200 euros que Julien Cohen a offert pour son plumier estimé à 80 euros en salle d’expertise.

Joshua Daguenet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.