Agathe Auproux évoque sur ce qui était « très difficile » pour elle dans Balance ton post

Ce 24 septembre dernier, Agathe Auproux avait accordé une interview avec Buzz TV.

Agathe Auproux évoque sur ce qui était très difficile pour elle dans Balance ton post
© Instagram
publicité

Lors d’un entretien face au Buzz TV, Agathe Auproux avait parlé des difficultés qu’elle traverse quand elle était chroniqueuse dans Balance ton post.

publicité

Durant cette interview, elle a parlé avec franchise face aux caméras de la chaîne YouTube de TV Magazine. D’après elle c’est loin d’être facile de se faire une place sur le plateau de Cyril Hanouna. Cependant, c’est un poste où elle a « énormément appris », surtout sur elle-même. « Je côtoyais des personnes autrement plus armées que moi, en termes d’expérience. Même culturellement et intellectuellement, donc ça m’a énormément apporté », a-t-elle confié avec le recul.

Les complications qu’elle a eues pour s’imposer

Du haut de ses 29 ans, Agathe Auproux déclare que l’univers de la télévision est l’école de la frustration.

publicité

« Quand on est sur Balance ton post, en compagnie de ces mastodontes du débat dont font partie Éric Naulleau et Yann Moix. Il a rejoint plus récemment la bande, c’est très compliqué, non pas de s’imposer, mais de grappiller ce temps de parole », avait annoncé l’ancienne chroniqueuse.

De plus, Agathe Auproux affirme que c’était compliqué de parler plus que ses collègues masculins. Ces derniers étaient plus habitués à l’exercice et se lançaient dans des diatribes terriblement intéressantes pendant de longues minutes. Or dès qu’elle arrive à s’imposer, Agathe Auproux essayait « d’en tirer profit et de donner le meilleur sur l’intervention ». « Tout le monde était content de mon travail », a-t-elle affirmé avec fierté.

Agathe Auproux évoque son « pire souvenir » à la télévision

Face aux caméras, Agathe Auproux avait aussi parlé de son pire souvenir sur un plateau qui était  un débat  dans Balance ton post. « C’est étonnamment le pire, car j’ai bien répondu et j’ai fini par m’imposer », a-t-elle confié. De plus, elle avait avoué que c’était lorsqu’elle était face à Jean Messiha complètement hystérique, dans sa lignée et qui ne veut certainement pas vous laisser parler.

publicité

Vraisemblablement, pour que les autres l’entendent, la jeune femme a été contrainte de crier même si cela ne fait pas partie de ses habitudes. À première vue, c’est une période très compliqué et très tendu, où elle vivait dans la pression. Une période de sa vie qu’elle n’est pas prête à oublier.

publicité

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.