Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Aides sociales : découvrez la liste des maladies éligibles à l’allocation pour les adultes handicapés (AAH)

Aides sociales : découvrez la liste des maladies éligibles à l’allocation pour les adultes handicapés (AAH)

Il y a des maladies éligibles afin de pouvoir bénéficier de l’allocation pour les adultes handicapés (AAH). Cette dernière n’est autre qu’un soutien financier aux personnes en situation de handicap. Dernièrement, plusieurs aides de la CAF ont eu droit à une revalorisation. Leur montant sont donc revue à la hausse.

Des aides qui bénéficient d’une revalorisation pour cette année

Dans le cadre de la loi « pouvoir d’achat », plusieurs aides sociales ont eu droit à une revalorisation. Ce serait à hauteur de 5,6 % afin de faire face à la crise économique et l’inflation grandissante. Voici la liste de ces aides :

  • La prime d’activité : son but est donc d’inciter les travailleurs, salariés ou non-salariés d’avoir ou de reprendre une activité professionnelle. Notant tout de même que c’est une aide financière non imposable. Voici les conditions pour faire partie des bénéficiaires :
  • Avoir au minimum 18 ans si vous êtes Français
  • Si vous êtes étranger et que vous résidez en France, il faut que vous soyez ressortissant de l’Espace Économique Européen ou que vous êtes Suisse. Si vous êtes originaire d’un autre pays. Il faut être en situation régulière sur le territoire français depuis au moins 5 ans.
  • Le RSA : c’est une aide versée aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu. Bien évidemment, son montant va dépendre de la composition du foyer. Pour y prétendre, il faut :
    • Avoir plus de 25 ans
    • Être enceinte ou si vous avez au moins un enfant, vous pouvez bénéficier de cette aide sans condition d’âge
    • Avoir entre 18 et 25 ans, sans enfant, vous devez avoir exercé une activité à temps plein pendant au moins 2 ans sur les 3 dernières années
    • Habiter en France de façon stable (au moins 9 mois dans l’année)
    • Être français OU citoyen de l’Espace économique européen OU Suisse OU avoir un titre de séjour en cours de validité depuis 5 ans
    • Avoir des ressources mensuelles qui ne dépassent pas les plafonds en vigueur
    • Faire d’abord valoir vos droits à l’ensemble des autres aides sociales auxquelles vous pouvez prétendre

Des allocations en progression

Parmi les aides sociales qui auront aussi droit à une revalorisation, il y a aussi l’APL. D’ailleurs, c’est une aide qui permet d’aider les locataires ou aux résidents en foyer de prendre en charge une partie du loyer. Néanmoins, depuis le 1er janvier 2020, l’APL a été supprimée pour les propriétaires qui veulent faire la demande. Pour en bénéficier, il faut :

  • Avoir une carte nationale d’identité en cours de validité
  • Avoir un statut de résident doivent avec un titre de séjour en cours de validité.
  • Vivre dans un logement décent qui répond aux normes de sécurité en vigueur soit moins de 9 m2.

Notant qu’un allocataire n’a pas le droit de faire une demande d’APL pour deux logements. Toutefois, les personnes vivant chez un membre de leur famille, les locataires et les sous-locataires peuvent en faire la demande. Néanmoins, pour cela, il faut avoir au maximum 30 ans. Les mineurs peuvent aussi profiter de cette aide à condition que leurs parents soient les signataires du bail. Les mineurs émancipés peuvent avoir un bail à leur nom. Les parents qui se partagent la garde de leurs enfants peuvent alors bénéficier de l’APL. Cela se fait durant la période où chacun vit avec l’enfant au cours de l’année. L’octroi de l’APL dépend des ressources et de la composition de leur ménage. Notant que l’AAH a aussi bénéficier de de cette revalorisation.

Comment faire partie des bénéficiaires de l’AAH ?

L’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) est une aide financière versée de la CAF) et / ou la Mutualité sociale agricole (MSA) versent. Effectivement, cette aide va offrir aux personnes en situation de handicap un revenu minimum fixe. Pour prétendre à cette aide, il faut :

  • Avoir un taux d’incapacité permanente supérieur ou égal à 80 %.
  • Un taux d’incapacité permanente doit se situer entre 50 % et moins de 79 %. Avec une restriction reconnue substantielle et durable pour accéder ainsi à l’emploi reconnu par la CDAPH. Notant que c’est la CDAPH (Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) qui a le droit de déterminer le taux d’incapacité. Ces personnes doivent présenter des difficultés importantes pour accéder ou se maintenir dans un emploi en milieu ordinaire. Ces difficultés doivent être en rapport avec le handicap et présentes pendant au moins un an.

Notant tout de même qu’il y a des maladies éligibles a l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH). Voici la liste de ces maladies :

  • Les états dépressifs avérés ;
  • L’agoraphobie ;
  • La coxarthrose ou l’arthrose des doigts ;
  • Le diabète ;
  • La migraine ;
  • L’autisme ;
  • Le cancer ;
  • La dyslexie, dysphasie ou dyspraxie ;
  • La maladie de Crohn ;
  • Le trouble du déficit et de l’attention (TDA) ;
  • Le trouble de l’audition ou la surdité ;
  • La polyarthrite rhumatoïde ;
  • La sclérose en plaques ;
  • La spondylarthrite ankylosante ;
  • La trisomie 21.

Les maladies éligibles pour l’AAH

Cette liste des maladies éligibles à l’Allocation aux Adultes Handicapés (AAH) n’est pas exhaustive.  Effectivement, la présence d’une maladie de cette liste ne rend pas automatiquement éligible à cette aide. Il est aussi nécessaire de prendre en compte les besoins et les impacts qui ne restent pas les même à un individu à un autre. Par ailleurs, seules la CDAPH et la MDPH sont habilitées à statuer sur le droit ou non à l’AAH, en évaluant le taux d’invalidité. Ce dernier est déterminé grâce aux difficultés rencontrées par le demandeur face aux activités quotidiennes.

Une maladie est dite invalidante quand elle cause la diminution de la capacité à accomplir une activité professionnelle. Pour bénéficier de l’AAH, il y a le taux d’incapacité qui est vraiment important.  Les maladies éligibles à l’AAH peuvent être très variées. Cette liste comporte aussi la maladie de Parkinson, Alzheimer, les insuffisances cardiaques graves, ou le diabète de type 1 et 2.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Emploi : le recrutement des entreprises françaises sera en hausse cet été d’après ManpowerGroup

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées

Impôts 2024 : après les piscines, le fisc traque ces deux parties de la maison souvent non déclarées

Retraite : bonne nouvelle, ces personnes âgées vont toucher un bonus exceptionnel de la part d’Agirc-Arrco

Retraite : bonne nouvelle, ces personnes âgées vont toucher un bonus exceptionnel de la part d’Agirc-Arrco

Retraite Agirc-Arrco : ce bonus temporaire dont vous pouvez bénéficier dans cette situation spécifique

Retraite Agirc-Arrco : ce bonus temporaire dont vous pouvez bénéficier dans cette situation spécifique

Test de personnalité Découvrez votre vrai caractère en choisissant un chemin forestier

Test de personnalité: Découvrez votre vrai caractère en choisissant un chemin forestier

Retraite pour ceux qui n’ont jamais travaillé Quel est le montant minimum assuré

Retraite pour ceux qui n’ont jamais travaillé: Quel est le montant minimum assuré ?