Alain Delon attristé par la mort de Jean-Paul Belmondo, ses plus grands regrets

Jean-Paul Belmondo a tiré sa révérence le 6 septembre dernier du haut de ses 88 ans. En effet, ces derniers mois l’acteur allait déjà très mal.

Alain Delon attristé par la mort de Jean-Paul Belmondo, ses plus grands regrets
© Closer
publicité

La mort de Jean-Paul Belmondo avait vraiment mis à mal Alain Delon. Notant que ce monstre sacré du cinéma français a disparu le 6 septembre dernier. De son côté, Alain Delon se sent mal de ne pas avoir fait le grand voyage avec son meilleur ennemi.

publicité

De belles funérailles à la hauteur de sa notoriété

Cette semaine, les funérailles nationales de Jean-Paul Belmondo ont eu lieu aux invalides. En effet, c’était une cérémonie où l’émotion était vraiment au rendez-vous. Sa famille, ses collègues, le président de la République et ses fans étaient présents. Ses petits enfants ont adressé un hommage vibrant pour leur cher grand-père.

Cependant, Alain Delon était absent lors de ces funérailles ; or il n’était pas malade. Vraisemblablement, après avoir eu vent du décès de son frère au cinéma, l’acteur était vraiment au bout de ses peines. Bien évidemment, le magazine France Dimanche a accordé un dossier concernant l’amitié que ces deux grands hommes entretenaient. Pour se faire, l’hebdomadaire avait partagé des clichés de leurs parcours.

publicité

Les regrets d’Alain Delon sur la mort de Jean-Paul Belmondo

Alain Delon avait déclaré que la mort de Jean-Paul Belmondo l’a totalement attristé. « C’est un ami que je viens de perdre. C’est une partie de ma vie, on a commencé ensemble au cinéma. Cela fait soixante ans maintenant qu’on se connaissait et qu’on travaille ensemble. On était vraiment proche l’un de l’autre », avait confié Alain Delon après son absence aux funérailles de Jean-Paul Belmondo. Notant que cet au revoir au grand acteur s’est fait aux invalides, mais aussi en intime à l’église Saint-Germain.

publicité

« Je suis totalement aux abois… Je suis complètement anéanti, je vais tenter de me calmer pour pas faire la même chose dans cinq heures », ajoute l’acteur. Toutefois, son grand regret c’est le fait de ne pas être parti pour ce grand voyage avec Jean-Paul Belmondo. « Remarquez, ce serait génial si on partait tous les deux ensemble », avait terminé Alain Delon.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.