Albert de Monaco : obsédé par une sombre affaire d’héritage, Charlène lésée

Dernièrement, le Prince Albert de Monaco fait face à de nombreux problèmes dans sa vie, comme son problème de couple et la maladie de sa femme.

albert-de-monaco-occupe-par-une-sombre-affaire-dheritage-charlene-lesee
publicité

En plus de ses soucis de couple et la maladie de Charlène de Monaco, le Prince Albert de Monaco doit aussi se faire du mordant pour autre chose. Vraisemblablement, il s’agit d’un testament qui aurait contrarié son épouse et mère de ses enfants.

publicité

Le Prince Albert de Monaco se retrouve face à la justice au banc des accusés

C’est l’hebdomadaire Public qui a remis sur la table cette affaire dans sa parution du 5 septembre dernier. « Ces derniers mois, ce sont ses problèmes de couple qui ont fait couler beaucoup d’encre. Toutefois, le Prince Albert II a dû faire face, depuis des années une autre bataille, mais en secret », pouvait-on lire dans le magazine.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par HSH Princess Charlene (@hshprincesscharlene)

publicité

En plus, l’article avait aussi parlé de cette histoire d’ex-prof de Yoga, Kellog Smith, qui a concédé sa fortune au souverain. Une fortune qui s’élève à 3,5 millions d’Euros. Malheureusement, la veuve de cet homme a trainé l’affaire devant la justice. En réalité, elle n’accepte pas le fait que son défunt mari ne lui a rien légué à sa mort. Ainsi, elle s’est adonnée à une guerre judiciaire contre le père de Jacques et Gabriella depuis 2011.

Le prince monégasque se bat pour récupérer un héritage de 3,5 millions d’euros

Suite à cette affaire, une audience aura donc lieu en juin de l’année prochaine. Mais selon le magazine Public, toute cette histoire aurait causé au Prince Albert de Monaco une grosse scène de ménage. Notant que l’hebdomadaire relaye des informations que l’Obs avait partagées. Vraisemblablement, la veuve de Kellog Smith aurait déjà proposé de faire une négociation. Ainsi, elle avait promis de verser 525 000 euros à la fondation Charlène de Monaco si Albert II lui cédait l’héritage de son défunt époux.

publicité

« Une offre que le prince aurait refusée ! En Afrique du Sud où il a rejoint sa femme Charlène de Monaco, le sujet a peut-être été débattu… Cependant, entre le meilleur et l’empire, il semblerait bien qu’Albert ait fait son choix », pouvait-on lire.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.