Albert de Monaco place Charlène en sureté, 46 kilos, mise au point sur son état

Depuis le mois de novembre 2021, la mère de Jacques et Gabriella a été internée dans une clinique privée en Suisse. La princesse s’apprête-t-elle à sortir et faire son retour sur le Rocher?

Albert de Monaco place Charlène en sureté, 46 kilos, mise au point sur son état
© BESTIMAGE
publicité

Deux mois à être soignés dans une clinique en Suisse, Charlène de Monaco serait sur la voie de la guérison. Cependant, le Prince Albert II serait réticent à l’idée de la faire sortir de l’établissement. La raison surprenante dévoilée.

publicité

La princesse bientôt de retour au Rocher ?

Le magazine Royal Central vient d’étayer les propos du magazine People en se basant sur la confidence d’une proche de Charlène de Monaco. Selon la source, la femme du Prince Albert II n’est pas défigurée par la chirurgie esthétique. Vraisemblablement, le seul et grand problème reste sa grande perte de poids. Il semblerait que Charlène de Monaco ne pèse plus que 46 kilos actuellement. Un poids qui est à 4 kilos de moins depuis son retour de l’Afrique du Sud. Une perte de poids qui s’explique par le fait que l’ancienne nageuse se nourrirait avec une paille. Pour cela, les aliments solides sont totalement exclus de son régime alimentaire depuis des mois. « Elle n’a pas plus ingéré que des liquides à l’aide d’une paille » avait confié cette source proche de la famille royale de Monaco.

Charlène de Monaco, au plus mal ?

Actuellement, Charlène de Monaco serait atteinte d’une anorexie mentale. À cause de cela, la princesse a besoin d’une prise en charge mixte. Ainsi, elle a droit à des médecins, a des nutritionnistes, des psychiatres et des psychologues. Tous ces spécialistes doivent faire de leur mieux pour normaliser le poids de la première dame du Rocher. En même temps, ils doivent aussi traiter la souffrance psychologique tout en réduisant les conséquences sociales et relationnelles.

publicité

publicité

Des propos que le Prince Albert lui-même avait démentis auprès de Paris Match. « C’étaient uniquement des problèmes dentaires de cloisons nasales et de sinus….Je ne veux pas trahir le secret médical, mais seule la sphère ORL était concernée » avait déclaré le souverain dans les colonnes du magazine. Marre des allégations qui circulent sur l’état de son épouse, il a précisé : « Comme cela ne satisfait pas les médias, chacun y est allé de sa petite théorie et de son petit commentaire ».

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.