Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Alerte info : Lidl rappelle d’urgence ces aliments qui ne doivent pas être consommés, ils sont dangereux pour la santé

Alerte info : Lidl rappelle d’urgence ces aliments qui ne doivent pas être consommés, ils sont dangereux pour la santé

Ces biscuits au chocolat vendus dans les magasins Lidl font l’objet d’une procédure d’un rappel de produit en urgence. Détails.

Un nouveau scandale alimentaire

La liste noire des procédures de rappel ne cesse de s’allonger. Il faut dire qu’aucun produit n’y échappe. Cubes de bouillon Jardin Bio, chocolats de Kinder, Pizzas Buitoni, ou encore des boîtes de conserve de Carrefour… tout y passe.

Depuis plus d’un an, 4 723 procédures de rappel de produits alimentaires ont été enregistrées. Soit, en moyenne plus de 300 alertes par mois. Malheureusement, cette liste va encore s’allonger. La preuve, un nouveau rappel vient d’être lancé.

En effet, des biscuits au chocolat commercialisés dans les magasins Lidl font l’objet d’un rappel de produit. Ainsi, ils ont été retirés d’urgence de la vente. La cause de ce rappel serait en effet la présence non déclarée du lait et des traces d’allergènes tels que le soja, les noix, les graines de sésame et les œufs. De quoi constituer un énorme risque pour les personnes présentant des allergies.

« Suite à une erreur d’étiquetage, certains produits ont été mis en vente avec un emballage en langue étrangère», pouvait-on ainsi lire.

Des biscuits au chocolats chez Lidl en rappel produits

Ces produits qui font l’objet d’un rappel de produit sont des tablettes de biscuits au chocolat noir biologique issus de la marque Sondey. En effet, ils ont été proposés dans les rayons de nombreux magasins de Lidl entre le 2 et le 9 juin. Les produits concernés par cette alerte sont les lots L2022105 et L2022147. Dont le code article international (GTIN) est le 20928827. La date de durabilité minimale pour ces produits est fixée le 15 avril et le 27 mai 2023.

Ainsi, le site Rappel Conso invite les clients présentant des allergies à ces ingrédients à ne plus consommer ces biscuits au chocolats de Lidl en rappel. Il est recommandé de les rapporter au plus vite dans les points de vente pour un remboursement. Pour plus d’informations, vous pouvez en effet contacter le service client de l’enseigne allemande au 0 800 900 343 (appel gratuit, disponible du lundi au samedi de 8 h 30 à 19 h 30).

À propos de l'auteur, Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement