Alerte info, Messenger : mauvaise nouvelle ! Cette mise à jour de l’application risque de vous déplaire…

Fini la capture d’écran en discrétion sur l’application Messenger de Meta anciennement connu sous le nom de Facebook. Désormais, votre interlocuteur recevra une notification pour lui indiquer.

Alerte info, Messenger  mauvaise nouvelle ! Cette mise à jour de l'application risque de vous déplaire...
© Getty Images
publicité

Si vous êtes une adepte des captures secrètes des conversations sur l’application Messenger de Meta, cette nouvelle risque de ne pas vous plaire. En effet, très bientôt, votre interlocuteur recevra une notification pour lui indiquer que vous avez capturé vos échanges.

publicité

Les captures d’écrans secrètes, c’est fini

Dans la prochaine mise à jour de Messenger, l’application indiquera désormais à votre interlocuteur que vous avez enregistré l’échange via un « screenshot ». Cette nouvelle fonctionnalité devra être active dans les semaines à venir dans l’hexagone.

Le boss de Meta, Mark Zuckerberg, a lui-même présenté cette fonctionnalité. Il y a quelques jours, il a déclaré : « Une nouvelle mise à jour est déployée pour les conversations Messenger chiffrées de bout en bout pour que vous receviez une notification si une personne prend une capture d’écran d’un message éphémère ».

publicité

Pour l’instant, cette fonctionnalité sur Messenger ne se déclenche que dans les échanges provisoires. Ces dernières où les messages disparaissent dans un laps de temps déterminé allant de 5 secondes à 24 h. D’une part, le but de Meta avec ce système est simple : celui de protéger ses utilisateurs. Cela, en leur indiquant que la personne avec qui on discute enregistre les conversations.

Ainsi, une fois le système sera activé, l’utilisateur sera notifié que « Telle personne a fait une capture d’écran ». Cette notification sera accompagnée d’une tonne d’émojis « chut » pour souligner les choses. On le sait tous, de nombreuses personnes souhaitent avoir un échange strictement confidentiel avec une personne. Aussi, ils ne veulent pas avoir à se justifier sur d’anciens messages capturés. De plus, depuis quelque temps, des sujets d’adultères refont surface grâce à des captures d’écran sur Messenger.

Protéger les utilisateurs

D’autre part, depuis quelque temps, la protection des données fait rage. De son côté, L’Union européenne avec le dispositif RGPD souhaite éviter que des entreprises stockent et exploitent vos données dans un but commercial. D’ailleurs, ces dernières années, Facebook a été touché par de nombreux scandales sur le sujet.

Celui qui a alerté les autorités était lors de la campagne électorale en 2016 durant laquelle Donald Trump a été élu président des États-Unis. Des utilisateurs de Facebook avaient partagé des fake news issues du camp républicain. De quoi provoquer un énorme scandale.

publicité

Selon de nombreux députés, il est temps d’établir de nouvelles normes pour réguler la manière dont les personnes s’expriment sur internet.

publicité

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.