Alerte info vous mangez du plastique chaque jour et vous ne le savez même pas

Chaque année, ce sont des dizaines de milliers de micro plastiques probablement nocifs que vous mangez mais vous ne le savez pas. La faute aux produits que vous consommez. Mais il y a des aliments plus touchés que d’autres et plus nocifs.

Alerte info vous mangez du plastique chaque jour et vous ne le savez même pas
© iStock

En 2015, l’affaire du bisphénol A avait fait polémique. En effet, cette substance chimique utilisée dans la fabrication du plastique était la cause de nombreux maux. Que ce soit dérèglement endocrinien et donc posant problème de fertilité et de la reproduction. On retrouve cette substance dans plusieurs choses que nous mettons à notre bouche : biberon, bouteilles, récipient. Heureusement, son utilisation a finalement été interdite. Toutefois, vous mangez peut-être du plastique mais vous ne le savez pas. Il est possible de changer les choses. On vous donne tous les détails pour vous aider à consommer moins de plastique.

 Vous mangez du plastique et vous ne le savez même pas

 Les micro plastiques sont des particules de moins de 5 mm. Celles-ci polluent particulièrement les mers, océans et les sols. Dans l’océan c’est plus de 51 trillions de particules qui sont dans l’océan d’après l’Organisation des Nations-Unis. Cela représente 500 fois plus de particules de plastique que d’étoiles dans notre galaxie. Notre alimentation se basant beaucoup sur ce qui vient de la mer se voit donc impacté par ces particules. Donc, il est probable que vous mangez du plastique et vous ne le savez même pas. D’après une étude publiée dans Environmental Science and Technology c’est entre 39 000 et 52 000 de micro particules ingérées chaque année.

Le réel problème de ces particules de plastiques est qu’elles peuvent se réduire en plus petit fragment. En devenant des nanoparticules, elles pourraient se loger dans les tissus humains. Même si nous ne savons pas exactement les réels risques, il faut faire attention. Et pour cause, on peut avoir affaire à des cancers ou des maladies congénitales. Les études sur les risques du plastique sont difficiles à réaliser. En effet, les formes et natures des plastiques varient beaucoup. Il est donc dur de savoir avec précision quel effet à quel plastique.

 Il faut adopter quelques habitudes

 D’abord, il faut apprendre à recycler. Les scientifiques essaient déjà de solutionner ce problème. En revanche, la deuxième dépend de chacun de nous. Il faut utiliser moins de plastique. Par exemple, tout ce qui est achat en vrac, vous pouvez emmener vos propres contenants. En outre, utiliser moins de bouteilles en plastique, et bref limiter vos achats de produits et contenant plastique en les remplaçant par du carton, du verre ou toute autre matière réutilisable. Vous devez aussi recycler de chez vous. Sur chaque emballage, il est indiqué si oui ou non c’est à recycler. C’est un petit geste qui représente beaucoup si tout le monde s’y met.

Les produits venant de la mer contiennent plus de plastiques. Ainsi, vous mangez du plastique en les consommant mais vous ne le savez pas. Mais, il ne faut pas s’inquiéter. Et pour cause, les apports des produits de la mer sont bien plus bénéfiques à notre bon fonctionnement que les risques hypothétiques du plastique. En plus, les poissons ingèrent le plastique, donc le plus de particules sont dans les intestins. Or, on ne consomme (normalement) pas cette partie-là du poisson. Ce n’est pas le cas des mollusques. Mais, les bienfaits sont toujours plus importants.

Amandine Blanc

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.