Alerte produit ! Découvrez pourquoi vous ne devriez pas consommer les glaces des supermarchés !

L’oxyde d’éthylène est une fois encore au centre de toutes les discussions. Pour cause, il est à l’origine de nombreux scandale sanitaire dont les glaces.

Alerte produit ! Découvrez pourquoi vous ne devriez pas consommer les glaces des supermarchés !
© Shutterstock
publicité

Saviez-vous que les insecticides, notamment l’oxyde d’éthylène, peuvent atterrir dans nos glaces ? D’ailleurs, il est déconseillé de consommer les produits qui en sont contaminés.

publicité

Oxyde d’éthylène : Le scandale des glaces

L’oxyde d’éthylène est un insecticide que l’on retrouve régulièrement dans les glaces, les gâteaux et certains poissons. L’année dernière, les rappels de produits contaminés par cette substance ont fortement augmenté. Face à la situation, l’ONG Foodwatch lance une alerte et explique pourquoi cet insecticide est un véritable danger.

L’oxyde d’éthylène est utilisé dans les pays hors Union européenne afin de prévenir la contamination bactériologique des matières premières, notamment la salmonelle. En effet, ce désinfectant gazeux n’est pas autorisé en Europe, car il est cancérigène, mutagène et nuit à la reproduction.

publicité

Pour cela, des millions de produits ont été rappelés en urgence en France, car ils contiennent des ingrédients traités à l’oxyde d’éthylène. En un seul mot, celui-ci est non conforme et ne devrait pas se retrouver au supermarché.

Comme on l’a indiqué précédemment, l’oxyde d’éthylène peut également être présent dans les glaces. Il y a quelques mois, une large campagne de rappel de produits a été lancée par plusieurs marques. A savoir, Côte d’OR, Extrême, Milka, Daim et Toblerone. Ainsi, la Commission européenne a décidé de retirer sur le marché européen tous les produits contenant de la caroube (E410) contaminée par de l’oxyde d’éthylène.

Un produit interdit, mais présent encore dans le pays

Au total, il s’agit de 9300 produits. En France, 360 produits ont été retirés des rayons depuis le début du mois d’août 2021. Parmi eux, on retrouve certaines marques de glaces, de biscuits ou de gâteaux très connus et très vendus.

De son côté, l’ONG Foodwatch pointe du doigt le manque de contrôles sur les produits alimentaires. C’est la raison pour laquelle, il est consterné par l’origine de ces scandales. De plus que l’utilisation de l’oxyde d’éthylène soit interdite depuis 2011.

D’après la DGCCRF, au même titre que les autres substances classées CMR, il est primordial d’éviter autant que possible l’exposition des consommateurs à cette substance. Pour cause, en cas de consommation de produits en contenant, les risques peuvent être terribles et à longs terme.

En effet, le scandale vient de l’absence totale de contrôle, car un produit interdit circule activement sur le territoire européen. Pourtant, la décision de la Commission européenne devrait déjà limiter leur circulation.

publicité

La fraude a été révélée dans un premier temps sur des graines de sésame venant d’Inde, mais qui s’est étendue partout dans le monde entier. Il s’agit de produits exportés du Vietnam, Chine, Jordanie et Turquie. Dans son communiqué, l’ONG Foodwatch indique être furieuse par le manque de transparence et d’information des citoyens sur ce scandale sanitaire.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.