Vous êtes ici : Accueil > Actualités > ALERTE Soins dentaires : baisse des remboursements de la Sécurité sociale à partir du 1er octobre

ALERTE Soins dentaires : baisse des remboursements de la Sécurité sociale à partir du 1er octobre

À partir du 1er octobre, la Sécurité sociale va obtempérer une baisse des remboursements des frais de soins dentaires. Ils ont toujours été à hauteur de 70% et va passer à 60%.  Bien évidemment, cela va induire une augmentation des cotisations pour les assurés.

Un changement de plus dans la vie des Français

Ces derniers mois, les Français ont eu droit à bon nombre de changements. En effet, cette fois, ils doivent faire face à la baisse des remboursements des soins dentaires. Ils seront désormais à 60% au lieu de 70%. Selon Eric Chenut, président de la Mutualité française cette décision est “unilatérale » et “technocratique”. A ses yeux, cela ne va en aucun cas permettre d’accompagner la transformation du système de santé. Ainsi, la part des tickets modérateurs sera désormais à 30% contre 40%. Notant que ces tickets modérateurs sont la “part des dépenses qui reste votre charge après remboursement de l’Assurance maladie. Une part qui est prise en charge par les complémentaires de santé.

Les conséquences de la baisse des remboursements des soins dentaires

Séverine Salgado, directrice générale de la Mutualité française annonce que la baisse des remboursements des soins dentaires va avoir de grandes conséquences. Effectivement, cela va causer en parallèle une augmentation des cotisations pour les assurés.  Ainsi, il y aura 2% de dépense en plus pour les mutuelles sur l’année à venir. « Ces transferts auront nécessairement un impact sur les équilibres économiques des mutuelles », qui « contrairement à la Sécurité sociale, ne peuvent pas faire de déficit et sont aujourd’hui tout juste à l’équilibre », déclare-t-elle au micro de franceinfo. Cependant, l’impact de cette hausse des remboursements des soins dentaires reste la hausse des cotisations pour les assurés. « Les professionnels de santé négocient aussi en ce moment avec l’Assurance maladie, nous avons une visibilité assez fluctuante sur la facture finale » affirme-t-elle sur France Info. De plus, cela va aussi dépendre des négociations entre l’Assurance Maladie et les différentes professions de santé, comme les dentistes.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Retraite Agirc-Arrco: cette somme conséquente que vous allez toucher en plus cette année

Retraite Agirc-Arrco: cette somme conséquente que vous allez toucher en plus cette année

Ces ventilateurs multiplie le risque de cancer, des experts lancent l’alerte

Ces ventilateurs multiplie le risque de cancer, des experts lancent l’alerte

Impôts 2024 : découvrez les 3 dates clés importants du mois de juillet pour éviter les mauvaises surprises à la rentrée

Impôts 2024 : découvrez les 3 dates clés importants du mois de juillet pour éviter les mauvaises surprises à la rentrée

Livret A : son taux de 3% va connaitre une baisse, voici pourquoi

Livret A : son taux de 3% va connaitre une baisse, voici pourquoi

60 Millions de consommateurs pointe du doigt cette marque de riz

60 Millions de consommateurs pointe du doigt cette marque de riz