Aliments contaminés : dix produits les plus à risque vendus en supermarché !

Ces derniers temps, les rappels de produits dans les supermarchés sont devenus fréquents.

Aliments contaminés dix produits les plus à risque vendus en supermarché !
© shock / Fotolia
publicité

Deuis quelque temps, il ne se passe pas une journée sans qu’il y ait des rappels d’aliments contaminés dans les supermarchés. Salmonelle, listeria, contaminations à l’oxyde d’éthylène tout y passe.

publicité

Très récemment, ce sont des lots de pizzas surgelées Buitoni qui ont été victime de la bactérie Escherichia coli (E. coli). Par la suite, des lots de chocolats Kinder provenant de Belgique a été contaminé par de la salmonelle. Deux grosses alertes sanitaires en deux semaines qui sont vraiment inquiétantes. Fort heureusement, le système de surveillance arrive à détecter facilement la source de ces aliments infectés.

Concernant ces produits, au premier de la liste, il y a le lait et les produits laitiers, puis les viandes et les produits diététiques et nutritions. Les céréales et produits de boulangerie font aussi partie des produits qui ont subi des rappels. Sans oublier les produits sucrés, les plats préparés, les snacks et les produits de la pêche.

publicité

Aliments contaminés, des consommateurs mis en danger

Concernant ces contaminations, celui à l’oxyde d’éthylène est très inquiétant. Cela atteint même les produits bio, car c’est une substance qui sert à désinfecter les produits. L’Europe a déjà consigné une interdiction à ce produit depuis 2011 en le classant comme cancérogène. Chose que la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a réitérée ce mois d’avril dernier.

L’ONG Foodwatch veut apporter des précisions sur les véritables dangers de ces contaminations pour les consommateurs. « Ce désinfectant gazeux utilisé dans des pays hors UE pour anticiper toute contamination bactériologique des matières premières (salmonelle notamment). Il n’est pas autorisé en Europe, car il est cancérogène, mutagène et il nuit à la reproduction. Des milliers de références de produits alimentaires ont été rappelées en France, car elles comprennent des ingrédients traités illégalement à l’oxyde d’éthylène », avait dévoilé cette ONG.

« Ça veut dire qu’ils sont non-conformes. Ils n’auraient jamais dû se retrouver dans nos supermarchés. Suite à l’alerte lancée par la Belgique en septembre 2020 sur le réseau européen. On a d’abord découvert que les graines de sésame concernées dans nos biscuits, Pains, houmous et autres plats préparés découlaient d’Inde. Aujourd’hui, la Turquie vient s’ajouter à la liste, car on fait face à de la farine de caroube contaminée. Qu’on utilise notamment pour les glaces », avait ajouté l’ONG Foodwatch.

La DGCCRF donne des explications

Actuellement, ces contaminations touchent 9300 produits vendus dans les grandes surfaces, selon la DGCCRF. Ce dernier avait donné l’alerte en juin dernier sur 7000 produits. Des produits comme les barres chocolatées, les toasts, crackers, poulets et glaces. Les produits bio sont aussi touchés. L’oxyde d’éthylène est utilisé pour préserver le sésame ou des épices d’origine indienne. Ainsi, 7000 produits ont eu droit à une procédure de « retrait-rappel » de la DGCCRF.

publicité

Avec le temps, la situation s’aggrave. « Des investigations sont en cours. En lien avec la Commission européenne pour identifier l’origine de cette contamination », affirme la DGCCRF. « Nous demandons aux importateurs d’ingrédients et aux fabricants européens de renforcer les autocontrôles. Afin d’assurer la conformité des ingrédients et des produits qu’ils commercialisent à la réglementation européenne », confie CLCV. Mais pour le moment, les consommateurs doivent éviter de consommer des graines de sésame !

publicité

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.