Allocations : les conditions pour bénéficier du RSA vont-elles se durcir ? Tous les détails ici

Les bénéficiaires du RSA s’apprêtent-ils à s’attendre à des conditions d’attributions plus dures ? Détails.

Allocations les conditions pour bénéficier du RSA vont-elles se durcir Tous les détails ici
© AFP
publicité

Les conditions d’attributions du RSA vont-elles devenir plus strictes ? On vous dit tout dans les prochaines lignes.

publicité

Une aide octroyée à près de 2 millions en France

Apparu en 2008, le Revenu de Solidarité Active est une aide octroyée aux personnes les plus démunies afin de toucher un revenu maximum. Il est réservé aux personnes moins de 25 ans et peut varier sous certaines conditions aux 18-24 ans, jeunes actifs ou parents isolés.

Mais ces conditions pourraient-elles changer ? Selon les rumeurs, ils sembleraient que ces critères vont devenir plus stricts, notamment sur le conditionnement du versement à une activité ou une formation. À l’approche des élections présidentielles, cette question revient sur le tapis.

publicité

1,91 million de Français ont bénéficié du RSA en fin septembre 2021 en France. Il faut dire que de nombreux foyers vivent aux dépens de cette aide. Cependant, si celle-ci n’est pas prête de disparaître, ses conditions d’attributions pourraient évoluer.

En effet, certains politiciens désirent ajouter un conditionnement de l’aide à un minimum d’activité. Pour leur part, Emmanuel Macron et Valérie Pécresse se sont exprimés sur le sujet. De son côté, Olivier Véran regrette que les bénéficiaires du RSA restent pendant une longue durée. Le 16 mars prochain, au micro de France Info, le ministre de la Santé a expliqué : « Je suis pour qu’on arrête la situation actuelle qui fait qu’un bénéficiaire sur 2 est encore bénéficiaire quatre ans plus tard. L’accompagnement, l’insertion n’est pas suffisamment effectué dans notre pays».

Les nouvelles conditions d’attributions du RSA?

À première vue, très prochainement, les conditions d’attributions au RSA vont durcir. Mais pour le moment, aucun indice sur ce changement n’a été dévoilé. Mais une chose est sure, un autre grand changement se mettra en place en 2022. Il s’agit en effet de la pension de réversion. Cette indemnité a été mise en place pour aider les retraités qui ont perdu leurs conjoints. La dernière nouvelle, les critères d’attributions de cette aide connaîtront une évolution cette année.

Chaque année, des millions de retraités perçoivent cette aide. En 2016, plus de 4,4 millions de personnes en ont bénéficié. Un score qui a connu une augmentation de 6,4 % en 10 ans selon les données de la Dress. Un chiffre qui est égal à près d’un quart des Français retraités. En effet, le but de cette aide est de réduire les inégalités de revenus quand femmes et hommes partent à la retraite.

Autres changements prévus en 2022

Il est à noter que la pension de réversion n’est versée par l’Assurance Retraite qu’à partir de 55 ans. Cet organisme prend aussi en compte la totalité de revenus tels que les revenus professionnels, les pensions (retraites, invalidité…), les indemnités (journalières maladie, accident du travail…) ainsi que les allocations (chômage…).

Le montant de cette aide peut changer en fonction de vos revenus. Pour cela, vous devez avertir votre caisse pour tout changement dans vos ressources. Par contre, la pension de réversion ne peut pas être modifiée 3 mois après la date d’effet de l’ensemble de vos retraites personnelles de base et complémentaires. Il en est de même que si vous ne pouvez pas prétendre à des retraites personnelles au 1er jour du mois qui suit votre âge légal de départ en retraite.

publicité

Afin de toucher cette aide, il faut signaler le décès de son mari ou de sa femme. Puis, il est nécessaire de déposer le formulaire de demande. Celui-ci est disponible sur le site de la Caisse nationale d’assurance vieillesse (Cnav). Ainsi, si vous pensez pouvoir percevoir une réversion complémentaire, n’hésitez pas à faire la demande auprès du régime dont l’assuré dépendait.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.