Allocations logement de la CAF : cette réforme qui pénalise des dizaines de milliers d’allocataires

La réforme des allocations logement de la CAF est au centre des débats depuis quelques mois. Découvrez pourquoi.

Allocations logement de la CAF  cette réforme qui pénalise des dizaines de milliers d’allocataires
© AFP
publicité

Si la réforme des allocations logement de la CAF mise en vigueur avait pour but de simplifier la vie des bénéficiaires, c’était tout le contraire. En effet, elle était à l’origine de nombreux problèmes pour les allocataires.

publicité

Réforme des allocations logement de la CAF au centre de la polémique

Alors que la réforme des allocations logement (APL) de la CAF avait pour objectif de simplifier la vie des allocataires, c’était l’inverse qui s’était produit. En effet, les bénéficiaires font désormais face à de nombreux problèmes comme des retards de paiement, des délais rallongés de traitement de dossier, ou encore baisse du montant des allocations. Découvrez ce qui en est réellement.

Face à tous ses couacs administratifs, Dossier Familial explique : «Ce nouveau mode de calcul visait à ajuster les allocations logement aux revenus “en temps réel” en puisant à la source les données sur les revenus des allocataires. Il devait aussi permettre d’économiser 750 millions d’euros ».

publicité

Effectivement, cette réforme des allocations logement de la CAF a un seul point positif : celui de permettre à l’État de faire des économies budgétaires. Selon les dernières informations, ce dernier a versé 1,1 milliard d’euros de moins en 2021. Une décision qui a tout de même châtié des milliers d’allocataires.

On pouvait lire dans Dossier Familial : « délai rallongé de traitement des dossiers, impossibilité de toucher le RSA, l’AAH, baisses du montant des APL, etc. ».

« Depuis qu’il y a eu la réforme (…), ça a commencé à ralentir encore plus et à ne plus répondre correctement »

Daphné, un ancien agent de la CAF avec 10 ans d’ancienneté avant sa démission dévoile au micro de RMC : « Depuis qu’il y a eu la réforme, alors que le système informatique tirait déjà un peu la langue, ça a commencé à ralentir encore plus et à ne plus répondre correctement. Pour certaines CAF, on est passé d’un mois à trois mois de délai pour les traitements de dossiers». Alors que le rapport des sénateurs met en avant un « défaut technique majeur de la solution informatique de la Caisse nationale des allocations familiales [CNAF]», d’après Le Monde.

Effectivement, en décembre 2019, la CNAF était victime d’«un incident technique d’ampleur, nécessitant un suivi du projet jusqu’au niveau du ministre du Logement». À titre de rappel, pour piloter la réforme de la CAF, le gouvernement a sollicité le cabinet de conseil privé McKinsey. Dont les honoraires s’élèvent à 3,88 millions d’euros. Selon Le Monde, ce dernier avait pour mission de mettre en place «la sécurisation du déploiement de la réforme, facturée 2,316 millions d’euros ».

Pour cela, des audits et diagnostics ont été effectués par McKinsey, payé pour cette mission par l’État. Pourtant, ce dernier lui a versé des sommes salées allant de 463 620 euros pour un audit et 1,101 million d’euros pour un diagnostic sur l’incident technique.

Que faire si on n’a pas encore reçu les prestations sociales de la CAF et de la MSA?

Si vous faites partie de ceux qui n’ont pas encore reçu ses prestations sociales issues de la CAF ou de la MAS, vous pouvez vous adresser au médiateur des organismes correspondants. Il suffit de vous connecter à votre compte allocataire et d’envoyer un message au médiateur en question.

Mais avant de vous adresser au médiateur de la MAS, il est indispensable que vous ayez déjà eu recours auprès de la Commission de recours amiable (CRA) de votre caisse et attendre sa décision sur votre réclamation.

publicité

Enfin, il faut joindre un dossier complet comportant un exposé clair du litige, l’objet de la réclamation et toutes les pièces concernant l’affaire.

publicité

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.