Amandine Petit : Miss France victime d’attouchements ? Elle répond cash

Invitée dans l’émission Instant de Luxe, Amandine Petit s’est confiée sur les multiples rencontres qu’elle a faites durant son règne. L’occasion pour la Miss France de s’exprimer sur ces personnes qui auraient pu avoir les mains baladeuses sur elle.

Amandine Petit : Miss France victime d’attouchements ? Elle répond cash
© France 5

Au micro de Jordan de Luxe, Amandine Petit a parlé de ses nombreuses rencontres qu’elle a réalisées pendant son règne de Miss France. Par la même occasion, elle s’est exprimée sur ces attouchements qu’elle aurait pu être victime.

Amandine Petit impose la distance

Miss France rime toujours avec beauté et la plus belle femme du pays. Ainsi, elles font l’objet d’attirance pour certains. Pour cela, depuis toujours, on se demande si elles sont parfois victimes d’attouchements ou de gestes déplacées. Il faut avouer que si le sujet a été mis sur le tapis c’est qu’il y aurait des histoires précédentes. Effectivement, plusieurs Miss France ont révélé avoir vécu ce genre de problème. Alors, qu’en est-il d’Amandine Petit ? A-t-elle vécu la même chose ?

Au micro de Jordan de Luxe, la Miss France s’est alors confiée sur le sujet. Pour sa part, elle affirme avoir été protégée par ce genre de comportement. Dans l’instant de Luxe, elle avait déclaré : «Jamais une main aux f*sses, non. C’est rarement arrivé, et généralement, je leur dis qu’on a une distance sociale à respecter, il faut qu’on fasse attention. Et je leur dis très gentiment. On reste correct, on ne met pas la main sur la taille, ce n’est pas correct». En réalité, Amandine Petit n’hésite pas à imposer ses limites et se montre très ferme en cas de besoin.

« Il y a des mains qui commencent à descendre »

Il faut dire que la Covid-19 a ainsi aidé la reine de beauté sur ce sujet. Pendant son année de règne, qui se passait en pleine pandémie, elle n’avait pas besoin de prendre ses distances avec son entourage. En effet, les mesures sanitaires l’y obligent. Une disposition de plus qui l’aidait à s’éloigner des personnes qui pouvaient être très entreprenantes et les mains baladeuses. Une chance que les autres Miss France, comme Vaimalama Chaves, n’ont pas eue durant leur règne. Lors d’une interview, elle avait affirmé : « Parfois, quand on est Miss et qu’il y a des mains qui commencent à descendre ou même un contact physique… Je l’ai vécu dans l’année Miss France principalement».

Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .