Angèle furieuse : « Hanouna m’a outé, mon coming-out m’a été volé »

Angèle en veut-elle à Cyril Hanouna ? Lors d’une récente interview, la chanteuse est revenue sur son coming-out qui selon elle a été « volé » par le trublion de C8. Détails.

Angèle furieuse « Hanouna m’a outé, mon coming-out m’a été volé »
LP / Fred Dugit - Capture C8

Angèle en veut-elle à Cyril Hanouna ? Quelques semaines avant la sortie de son prochain album, la chanteuse a accordé une interview au Parisien. Durant laquelle, elle est revenue sur son coming-out qui lui a été « volé » par l’animateur de C8. Des propos qui vont beaucoup faire jaser.

Un documentaire sans détour

Le 26 novembre prochain, le documentaire sur la vie d’Angèle fera sa sortie sur Netflix. Il faut dire que celui-ci sera sans détour. Bien évidemment, ce jour est très attendu par les fans de la chanteuse. Pour sa part, Le Parisien fait partie des rares qui ont pu découvrir ce documentaire en avant-première. En effet, dans celui-ci, Angèle revient sur des sujets très personnels et se livre sans détour.

Angèle, un coming-out «volé» par Cyril Hanouna

Dans ce documentaire, la chanteuse est revenue sur son coming-out. Selon Angèle, Cyril Hanouna lui a volé ce dernier. En effet, avant que le magazine Public eût dévoilé via un cliché que la talentueuse Belge vivait une idylle avec l’humoriste Marie Papilllon, le trublion de C8 a révélé l’information dans son émission « Touche pas à mon poste ». « Hanouna m’a outé » a confié l’artiste. Avant d’expliquer : «Il a été la première personne à dire en direct que j’étais avec une femme. Mon coming out m’a été volé ». En réalité, Angèle aurait voulu qu’elle ait pris cette grande décision de sa vie. « J’ai réalisé assez tard que j’étais bisexuelle et c’était compliqué. J’aurais préféré choisir le moment » avait-elle précisé.

Rappelons qu’au tout début, l’interprète de Ta Reine a choisi la discrétion en ce qui concerne sa sexual*té. Mais récemment, elle a accepté d’en parler ouvertement afin d’aider aux jeunes de pouvoir s’identifier. Angèle avait indiqué : «Ado, si j’avais eu plus d’exemples de personnes lesbiennes bi ou gay, j’aurais peut-être compris plus vite que j’étais bi. Je me serais moins menti à moi-même, et j’aurais vécu d’autres histoires».

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.