Atteinte d’hyperfertilité, cette femme est maman de 45 enfants ! Histoire inédite

Dans le monde entier, certaines femmes souhaitent plus que tout tomber enceintes et avoir un enfant. D’un autre côté, il y en a qui sont chanceux et a pu créer une grande famille.

Atteinte d’hyperfertilité, cette femme est maman de 45 enfants ! Histoire inédite
© Afrikmag.com

Une femme touchée par l’hyperfertilité a aujourd’hui 45 enfants. Suite à sa situation, elle a désormais son nom inscrit dans le livre des Records. Son cas attire grandement l’attention des scientifiques.

Mariam Nabatanzi : une femme touchée par l’hyperfertilité

Mariam Nabatanzi avait été marié de force du haut de ses 12 ans. Seulement trois mois plus tard, elle est tombée enceinte de son premier couple de jumeaux. Aujourd’hui, elle a 45 enfants, dont 29 garçons et 16 filles. À première vue, cette femme est touchée par l’hyperfertilité. Celle que tout le monde surnomme Maama Unganda est la maman de 5 jumeaux, triplés et quadruplés. Une famille nombreuse qui la rend tout de même fière.

En ayant vent de l’histoire de cette femme, la communauté scientifique a envoyé des médecins pour l’examiner. Mais le diagnostic fait froid dans le dos. Notant que les symptômes d’hyperfertilité sont très difficiles à détecter. Apparemment, la taille de ses ovaires est extraordinaire et ils sont capables de libérer « plusieurs ovules à la fois ». Cette femme est donc touchée par l’hyperfertilité ou « une prédisposition génétique à l’hyperovulation ». Tout le monde se demande si les filles de cette femme vont aussi être touchées par l’hyperfertilité.

Un choix vraiment radical

De leur côté, l’équipe de la mythique Mayo Clinic a une tout autre conclusion des analyses faite sur Mariam Nabatanzi. Vraisemblablement, si cette dernière arrête d’avoir des enfants, elle aurait de grands problèmes de santé. Ainsi, elle prendrait beaucoup de poids en une nuit et surtout son estomac. Elle va aussi ressentir une grande douleur due à l’afflux de caillots sanguins, les nausées et la hausse des crises d’asthme.

Cette femme touchée par l’hyperfertilité a dû prendre une décision radicale vis-à-vis de cette situation. En effet, du haut de ses 40 ans, elle s’est fait « couper (son) utérus de l’intérieur ». Pour Mariam Nabatanzi, ses enfants sont des grâces de Dieu.

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.