Vous êtes ici : Accueil > Actualités > ATTENTION Le trimestre anti-inflation encore pris pour cible par les associations de consommateurs

ATTENTION Le trimestre anti-inflation encore pris pour cible par les associations de consommateurs

Le trimestre anti-inflation est en ce moment pris pour cible pour la diminution de prix du panier anti-inflation. De leur côté, leurs familles Rurales parle d’une hausse de prix de 3% sur les produits “sains”.

Le trimestre anti-inflation pris pour cible

Les associations de défense des consommateurs sont en colère en ce moment. Effectivement, actuellement, le trimestre anti-inflation est pris pour cible suite à ses fausses promesses.  Notant qu’en mai dernier c’est l’association UFC-Que choisir l’avait cloué en mai sur la question de la réelle baisse de prix des produits. Ce sont des produits qui sont dans le panier. Désormais c’est l’association de défense des consommateurs Familles Rurales qui pointe du doigt ce sujet. Il y a notamment une augmentation de prix de 3% sur un panier composé de 34 produits “sains” (œufs, lieu noir, pâtes, riz, fromage, yaourts, carottes…).

Ce panier anti-inflation  répondant aux besoin sur le Plan national nutrition santé (PNNS) sur la consommation des fruits, des légumes et du poisson. Vraisemblablement,  le relevé de prix  des produits a été fait entre février et avril. Il y a donc eu une comparaison avant la mise en place du trimestre anti-inflation, le 15 mars, et pendant. Ainsi durant cette période, l’Observatoire des prix de l’alimentation de Familles Rurales pointe du doigt aune augmentation des tarifs des produits premiers prix de 2,7%. La hausse était de 4,3% pour les produits de marques nationales. Par conséquent, le panier de Familles Rurales a donc connu une hausse de 15,9% sur ces trois mois.

Des baisses de prix inconcevables

Ces hausses ont conduit les associations de consommateurs dans une colère. Effectivement, le trimestre anti-inflation a été pris pour cible. Vraisemblablement, la baisse n’a pas touché tous les produits recommandés par le PNNS.  De plus, la profusion d’opérations commerciales mises en place est loin de faire l’unanimité. Le trimestre anti-inflation sème donc la confusion. Ainsi, la posture de plusieurs industriels et d’une partie de la distribution a posé des problèmes. Ils poussent les consommateurs à acheter des produits transformés grâce à cette promotion. Les produits sains sont mis de côté car les baisse de prix ne les touche pas. Familles Rurales demande plus d’effort sur le trimestre anti-inflation qui est pris pour cible.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Emploi : la Caisse d’Epargne dévoile une opération de recrutement avec 800 postes à pourvoir en Île-de-France

Emploi : la Caisse d’Epargne dévoile une opération de recrutement avec 800 postes à pourvoir en Île-de-France

Hausse des prix : ce qui va se passer dans votre supermarché préféré

Hausse des prix : ce qui va se passer dans votre supermarché préféré

Les tarifs des forfaits mobiles et des box internet connaissent une baisse en 2024, découvrez qui sont les moins chers

Les tarifs des forfaits mobiles et des box internet connaissent une baisse en 2024, découvrez qui sont les moins chers

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER