Vous êtes ici : Accueil > Actualités > ATTENTION Taxe foncière 2023 : cette lourde amende que vous risquez si vous oubliez cette partie de la maison

ATTENTION Taxe foncière 2023 : cette lourde amende que vous risquez si vous oubliez cette partie de la maison

Attention, vous risquez une amende salée si vous oubliez cette partie de la maison lors de la déclaration de votre taxe foncière 2023 : les extensions de votre maison.

Lorsqu’il s’agit de payer nos impôts, il est essentiel de respecter les règles fiscales en vigueur. En cette année 2023, le fisc redouble d’ingéniosité pour coincer les fraudeurs. Afin d’éviter de vous retrouver dans une situation délicate et de recevoir une amende salée, il est crucial de déclarer correctement votre taxe foncière. Dans cet article, nous vous fournirons toutes les informations nécessaires pour vous assurer une déclaration sans accroc.

Des dispositifs de contrôle de plus en plus performant

Saviez-vous que la Taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB) concerne tous les propriétaires immobiliers ? Ainsi, si vous réalisez des travaux d’agrandissement, il est impératif de déclarer les mètres carrés supplémentaires auprès l’Administration fiscale. C’est notamment le cas de l’installation d’une piscine enterrée ou d’une extension lors de la déclaration de votre taxe foncière 2023. Sachez que les agents du fisc scrutent de près les extensions non déclarées.

Pour lutter contre la fraude à la taxe foncière, l’Administration fiscale mène des campagnes de contrôle intenses. Celles-ci visent en effet à vérifier les déclarations des propriétaires immobiliers. Alors que la présence d’une piscine peut facilement être repérée grâce aux photos satellites, il est en revanche plus difficile d’identifier une véranda ou des combles aménagés. Pour cause, ils restent invisibles depuis le ciel.

Face à la situation, les services des impôts ont adopté un nouvel outil novateur baptisé « Foncier innovant ». Ce dernier utilise l’intelligence artificielle pour confronter les images aériennes de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN) aux déclarations fiscales de construction. Sachez que toutes structures permanentes implantées au sol sont soumises à ce dispositif, mis en place depuis la fin de l’année 2022.

Une amende pour avoir oublier les extensions lors de la déclaration de taxe foncière 2023 

Ne pas effectuer une déclaration correcte de votre bien immobilier vous expose à une amende pour taxe foncière. Les montants de ces amendes peuvent atteindre des sommes considérables, variant de 1 200 € à 6 000 € par mètre carré concerné.

Dans certains cas, si votre déclaration de taxe foncière est incorrecte, le fisc peut même demander de détruire l’extension de votre maison en question. En cas de contrôle après les travaux, vous risquez d’être imposé rétroactivement sur une période pouvant aller jusqu’à 4 ans. De plus, des intérêts de retard et une majoration de 40 % peuvent être appliqués en cas de mauvaise foi. Alors, afin d’éviter ces conséquences désastreuses, il est impératif de respecter les règles établies.

Heureusement, il existe des outils qui peuvent vous aider à éviter les erreurs lors de votre déclaration en 2023. Par exemple, vous pouvez utiliser le simulateur taxe foncière 2023 en ligne. Cet outil vous permettra d’estimer le montant de votre taxe foncière en fonction des informations que vous aurez fournies.

En outre, pour alléger votre charge fiscale en 2023, vous avez la possibilité d’opter pour la mensualisation. Ce système vous permet d’échelonner le paiement de votre taxe foncière sur l’ensemble de l’année, évitant ainsi les oublis et les dépenses soudaines.

Taxe foncière 2023 : Comment éviter les erreurs lors de votre déclaration ?

Afin de procéder correctement à la déclaration de votre taxe foncière en 2023, suivez ces conseils :

  1. Vérifiez régulièrement les informations relatives à votre propriété immobilière. Assurez-vous que les données concernant la surface, les équipements et les aménagements de votre bien sont à jour. Et surtout, qu’elles correspondent à la réalité.
  2. Renseignez-vous correctement sur les déclarations obligatoires. Si vous réalisez des travaux ou des extensions, n’oubliez pas de les déclarer à l’Administration fiscale.
  3. Profitez des outils en ligne. Utilisez les simulateurs et les services en ligne pour estimer le montant de votre taxe foncière. Et vérifier les informations que vous avez déclarées.
  4. Misez pour la mensualisation. Pour éviter les omissions et échelonner le paiement de votre taxe foncière sur l’année, misez sur la mensualisation pour l’année 2023.

 

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Allocations familiales : voici comment réagir en cas de trop-perçus

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Cumuler emploi et retraite : qui ont droit à ce dispositif et combien gagnent-ils ?

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Retraite Agirc-Arrco: cette somme conséquente que vous allez toucher en plus cette année

Retraite Agirc-Arrco: cette somme conséquente que vous allez toucher en plus cette année

Ces ventilateurs multiplie le risque de cancer, des experts lancent l’alerte

Ces ventilateurs multiplie le risque de cancer, des experts lancent l’alerte

Impôts 2024 : découvrez les 3 dates clés importants du mois de juillet pour éviter les mauvaises surprises à la rentrée

Impôts 2024 : découvrez les 3 dates clés importants du mois de juillet pour éviter les mauvaises surprises à la rentrée