Attention, un tueur en série utilise les applications de rencontre pour trouver et tuer ses victimes !

Cette histoire fait froid dans le dos et risque de faire paniquer celles qui sont inscrites sur les sites de rencontre.

Attention, un tueur en série utilise les applications de rencontre pour trouver et tuer ses victimes !
© iStock
publicité

Attention, depuis octobre dernier, un tueur en série sévit sur les applications de rencontres. On vous donne les détails de cette terrible affaire.

publicité

Un tueur en série sévit sur une application de rencontre

Avec l’essor de la technologie, les sites de rencontre sont très prisés, à l’exemple de Meetic. Outre ces sites, plusieurs applications permettent aussi aux utilisateurs de se rencontrer. On peut citer : Tinder, Fruitz, Badoo, Happn, Grindr, One, Bumble, Hornet,

À la stupeur générale, ces applications connaissent mieux un succès auprès des homosexuelles qu’aux hétérosexuelles. Selon des études, ils sont nombreux dans la communauté LGBTQIA+ à avoir trouvé l’amour. Soit, 21 % contre 11 % parmi les personnes interrogées. Toutefois, si certains hommes homosexuels de Bilbao ont échappé au pire, d’autres ne s’en sont pas sorti. Pour cause, un tueur en série se servait de l’application de rencontre Grindr pour approcher ses victimes, et les tuer.

publicité

Le tueur en série sévit depuis le mois d’octobre dernier dans la ville de Bilbao via des applications de rencontre. Depuis, quatre hommes sont morts dans des circonstances similaires qui font froid dans le dos. Dans ses colonnes, L’Indépendant dévoile que le principal suspect de cette affaire troublante se servait de l’application Grindr pour appâter ses victimes. À titre de rappel, cette application est très appréciée des personnes homosexuelles. La preuve, elle est téléchargée des millions de fois dans le monde entier.

Pour ce faire, le tueur en série propose un rendez-vous à sa victime rencontrée sur l’application de rencontre. Ainsi, il fait tout pour que la rencontre se passe chez cette dernière. Lors de ce rendez-vous, le suspect drogue sa victime avec de l’ecstasy liquide qu’il met dans le verre. Ainsi, il se débrouille pour avoir les codes de carte de crédit et numéros de compte de sa victime. Une fois que cela est fait, il faut des virements importants à son nom. Il retire ainsi de l’argent liquide aux distributeurs.

Les victimes sont des hommes de 40 ans

Mais quand le présumé tueur a en main l’argent volé, il tue ses victimes en les asphyxiant. Une technique qu’il utilise afin que personne ne se rende compte que son acte est un assassinat. Vraisemblablement, toutes ses victimes ont le même profil : des hommes homosexuels résidants à Bilbao, âgés d’une quarantaine d’années. Selon les informations, il les a rencontrés sur Grindr ou Wapo, toutes deux des applications de rencontres.

Mais si le tueur en série est parvenu à tuer ses quatre victimes, sa dernière en date a réussi à s’échapper après avoir été droguée. En effet, il a hurlé pour prévenir ses voisins. Face à la situation, le suspect a décidé de fuir pour éviter de se faire rattraper. Mais en panique, il a laissé derrière lui son sac à dos. Dans ce dernier, les autorités trouvent un bidon d’ecstasy liquide. De quoi leur faire comprendre son mode opératoire. À la suite du témoignage de sa dernière victime, un homme a été incarcéré.

publicité

Pour l’instant, quatre victimes sont présumées de ce tueur en série. Actuellement, les enquêteurs travaillent sur des preuves tangibles qui permettent de confirmer que le suspect est bel et bien le tueur en série de Bilbao.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.