Benjamin Castaldi (TPMP) endetté jusqu’au cou, il dévoile comment il rembourse

Il semblerait bien que depuis quelques années Benjamin Castaldi fait face à des problèmes d’argent.

Benjamin Castaldi (TPMP) endetté jusqu'au cou, il dévoile comment il rembourse
© Christophe Clovis/Bestimage
publicité

Ce jeudi 28 avril, Benjamin Castaldi était avec Matthieu Delormeau sur TPMP People. L’ancien animateur de TF1 avait dévoilé avoir des difficultés financières. Il avait même révélé le montant de ses dettes.

publicité

Benjamin Castaldi se confie sur ses finances

Quand il était au summum de sa gloire, Benjamin Castaldi gagnait largement sa vie. Mais par la suite, il a connu des temps difficiles. Une situation qui a été causée par plusieurs mauvaises décisions. En effet, il a vécu difficilement son divorce, mais aussi son évincement de TF1.

Benjamin Castaldi a dû donner des propriétés à son ex-femme, mais il a aussi mis en vente sa société. La somme qu’il avait reçue suite à cette vente s’est vite envolée.

publicité

« Je n’ai gardé que des biens qui n’étaient pas toxiques. J’avais trois millions d’euros placés que je pensais payer à terme à crédit (…) Quand j’ai vendu ma société, que j’ai vendue très bien contre l’intégralité de mes revenus (…) Je n’ai pas anticipé le train de vie que j’avais », avait déclaré le chroniqueur de Cyril Hanouna.

Un train de vie qui lui a attiré des problèmes

Un an plus tard, Benjamin Castaldi a pris conscience qu’il ne peut plus assumer son train de vie luxueux. Mais il s’en est rendu compte un peu trop tard. « Quand t’es sur un paquebot, que t’es en plein divorce et que tu te dis, il faut que j’arrête le paquebot, ça ne s’arrête pas en cent mètres… Tu réalises qu’il faut freiner et j’ai freiné trop tard », avait-il confié.

Pour s’en sortir, l’ancien animateur de TF1 a décidé de vendre ses biens immobiliers. Cependant, il a dû faire face à une surprise de taille. Ses biens ne valaient plus 3 millions d’euros sur le marché. « De trois millions, on m’a dit que mes biens ne valaient plus que 250 000 euros. J’ai investi dans de la m*rde (…) Il y a des choses que je n’ai jamais pu vendre », avait-il affirmé.

publicité

Fort heureusement, Benjamin Castladi n’a jamais cessé de travailler, car il pourrait finir ruiné. Néanmoins, c’est loin de suffire face à ses dettes qui s’élèvent aujourd’hui aux alentours de deux millions d’euros. Chaque mois, 70 % de ses gains servent à rembourser ses dettes.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.