Bernard Tapie : sa villa luxueuse à Saint-Tropez mise aux enchères à un prix astronomique

La villa de Bernard Tapie à Saint-Tropez est mise aux enchères. Un Américain dépense une grosse somme pour l’avoir.

Bernard Tapie sa villa luxueuse à St Tropez mise aux enchères à un prix astronomique

Ce mercredi 6 juillet, la villa de Bernard Tapie à Saint-Tropez a été vendue aux enchères. C’est un Américain qui a remporté le gros lot, mais il a dû débourser 81,2 millions. Il ne souhaite pas encore dévoiler son identité pour l’instant. Pour plus de détails, lisez l’article jusqu’à la fin.

 

Bernard Tapie : sa villa à Saint-Tropez aux enchères

 

En 2011, Bernard Tapis avait acheté cette villa à Saint-Tropez pour la somme de 48 millions d’euros. C’est une demeure de 500 m², entourée de deux hectares de parc. En plus, elle dispose une piscine et un accès à la mer. Neuf mois après sa disparition, cette villa est mise aux enchères. Et c’est finalement un investisseur américain basé à Miami qui aurait eu la superbe villa à Saint-Tropez. Il a déboursé 81,2 millions d’euros pour s’offrir cette demeure de l’ancien patron de l’OM.

A part sa villa à Saint-Tropez, de nombreux autres objets de Bernard Tapie sont mis en vente. En effet, il est tout à fait normal de voir une vente aux enchères de ses biens avec les dettes qu’il a laissé derrière lui. Et les estimations se sont souvent multipliées parfois par 6 ou par 10. Un encrier style Louis XVI, estimé à 800 euros, s’est envolé à 5.100 euros. Une paire de rideau en façonné a pulvérisé son estimation de 500 euros pour atteindre 5.500 euros.

Sa femme est dépassée par toutes les dettes

 

Malgré que les sommes encaissées par les enchères soient élevées par rapport aux attentes, cela ne recouvre pas les dettes de Bernard Tapie. Avant sa villa à Saint-Tropez, Bernard Tapie avait déjà vendu plusieurs de ses possessions. Notamment, son hôtel particulier dans le 7e arrondissement de Paris, son jet privé, ses objets d’art et son yacht de soixante-seize mètres de long.

De plus, sa veuve Dominique Tapie était aussi obligée de vendre pas mal de chose comme ses sacs Hermès. Elle a du mal à joindre les deux bouts avec seulement quelques centaines d’euros tirés de la retraite de Bernard Tapie. Elle a même cherché de l’aide pour payer ses employés, son coiffeur et son prof de danse. Cela désole vraiment!

 

 

Amandine Blanc

J'adore particulièrement toutes les actualités people et les séries Netflix, deux sujets pourtant diamétralement opposés que l'on retrouve sur ce magazine francophone ! Je partage donc mon opinion assez régulièrement dans mes articles sur le site.