CAF : Ces aides sociales qu’on oublie tous de demander chaque année !

Chaque année, il y a 10 milliards d’euros de la part de la CAF qui n’est pas réclamée par le peuple. Une somme assez conséquente qui attire l’attention de tous.

CAF  Ces aides sociales qu’on oublie tous de demander chaque année !
© mesallocations.fr
publicité

Pour connaitre les nombres des Français qui n’ont pas réclamé leurs aides sociales, le site, Mes-allocs a conduit une enquête. Ainsi ils ont conclu que 10 milliards d’euros d’aides sociales de la part de la CAF ne sont pas versés à leur propriétaire.

publicité

CAF, des aides sociales non réclamé

Très récemment, le site Mes-allocs avaient entamé une étude afin de connaitre le taux de non-recours. Ainsi, ils ont cherché le nombre des Français qui bénéficie d’aides sociales, mais qui ne les utilisent pas. Parmi ces aides, il y a l’allocation logement, le revenu de solidarité active, la prime d’activité, etc. Vraisemblablement, il y a 10 milliards d’euros d’aides sociales qui ne sont pas versés à leurs bénéficiaires dans les caisses. Apparemment, il y en a qui oublient de faire une demande pour ceux qui doivent leur revenir.

Concernant le RSA, il y a un tiers des foyers bénéficiaires de cette aide qui ne la réclame pas. C’est-à-dire qu’il y a au moins 600 000 foyers, chaque trimestre qui ne demande pas leur RSA soit 330 euros par mois. Ainsi, 750 millions d’euros par trimestre ne sont pas versés à cause du non-recours.

publicité

Une réforme judicieuse

D’après les donnes de la Drees, il y a un profil type associé à ce non-recours. Il touche les couples sans enfant, les diplômés, les jeunes et les propriétaires. Ces personnes habitent en milieu rural ou dans l’agglomération parisienne. Notant que 16 % des femmes seules avec enfants éligibles ne font pas la demande de RSA contre 49 % pour les couples éligibles sans enfants. Ce chiffre est de 15 % des locataires HLM, contre 33 % des locataires du privé et 61 % des propriétaires (y compris les accédants à la propriété).

publicité

Notant que pour bénéficier du RSA, il faut actualiser ses ressources. Une procédure longue et sinueuse qui est loin d’être au gout de tous. Fort heureusement, la Cour des comptes vient d’entamer une nouvelle réforme du RSA. Pour faire simple, il y aura une amélioration de tous les outils comme la téléprocédure, les simulations et l’automatisation de la déclaration trimestrielle. Une réforme qui va aider dans la lutte contre la pauvreté.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.