Vous êtes ici : Accueil > Actualités > CAF : découvrez le nouveau montant du RSA après la revalorisation du 1er avril

CAF : découvrez le nouveau montant du RSA après la revalorisation du 1er avril

Le 1er Avril prochain, plusieurs aides de la CAF va connaitre une hausse de son montant. Parmi cela, il y a aura aussi celui du RSA.

Pour cette année, il y aura une revalorisation du montant du RSA. Cette aide de la Caisse d’allocations familiales (CAF) sera revue à la hausse au 1er avril.

Vers une augmentation des aides sociales

Pour la première fois cette année, les Français ont droit à une bonne nouvelle. En effet, plusieurs prestations sociales vont revoir leur montant à la hausse. Cette revalorisation touche notamment les allocations familiales, l’allocation aux adultes handicapés (AAH), le revenu de solidarité active (RSA) et la prime d’activité. Une hausse d’une hauteur de 4,6 % à partir du 1ᵉʳ avril prochain dans le cadre projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS.

Cette augmentation est encadrée par le Code de la Sécurité sociale. D’ailleurs, avec le temps, les prestations sociales suivent l’évolution des prix à la consommation hors tabac, calculée sur deux ans. Il semblerait qu’on compare la moyenne des prix de février de l’année N-1 à janvier de l’année N avec celle de février de l’année N-2 à janvier de l’année N-1. Ce ratio est ensuite ajusté à la moyenne des prix entre février de l’année N-2 et janvier de l’année N-1.

Le nouveau montant du RSA

Bien évidemment, le RSA auront aussi droit à une revalorisation. Ainsi, le RSA passera à 911 euros pour une personne seule avec un enfant. Ce sera plutôt 1 093 euros pour une personne vivant en couple avec un enfant. Cependant en 2025, une dérogation à cette règle pourrait être envisagée par le gouvernement à cause des coupes budgétaires étudiées. Ainsi, le ministre délégué chargé des Comptes publics, Thomas Cazenave, a parlé d’une possibilité de mettre fin à la revalorisation des prestations sociales. Cela englobe le RSA, la prime d’activité ou encore la retraite de base au niveau de l’inflation.

Pour concrétiser cette décision, lors des discussions sur le Budget 2025 à l’automne prochain, l’exécutif devra faire passer une mesure de sous-indexation des prestations sociales. Ce levier d’économie a déjà été utilisé en 2020 ou les prestations sociales ont été revalorisées de seulement 0,3 %, alors que l’inflation tournait plutôt autour de 1 %.

La fin de la revalorisation de la prime d’activité et du RSA ?

« On verra ce que le gouvernement veut faire, mais s’il pense que c’est en revalorisant moins bien les prestations sociales que les finances du pays iront mieux, il se trompe », a déclaré Daniel Goldberg, président de l’Uniopss, union qui rassemble les acteurs associatifs des secteurs sanitaires, social et médico-social. Ainsi, il parle du double discours de l’exécutif, qui affiche sa volonté de lutter contre la précarité tout en imposant l’effort financier sur les Français les plus vulnérables.

Par ailleurs, ce sera les ménages modestes qui seront les principales victimes des dix milliards d’euros de coupes budgétaires annoncées par l’exécutif. Une situation qu’une trentaine d’associations de lutte contre la pauvreté et l’exclusion a pointé du doigt. Ils ont donc parlé des réductions affectant l’accès à l’emploi et l’accompagnement des mutations économiques (1,1 milliard d’euros). Il en est de même pour le programme de rénovation MaPrimeRénov’ (1 milliard) et les allocations logement (300 millions) . Ainsi que l’aide médicale d’État (50 millions), ainsi que l’a rapporté Ouest-France. Cette situation va-t-elle mettre à mal des millions de Français ? Il y en a même qui ne s’en remettrons jamais. Avec l’inflation, il existe plusieurs ménages modestes qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts. Et la fin de ces aides sera un vrai supplice.

Les autres conditions pour bénéficier du RSA suite à une revalorisation

Bien que les activités soient obligatoires pour pouvoir toucher le RSA, il y a tout de même des exceptions. Certaines personnes pourront, en effet, continuer de bénéficier de cette aide, sans procéder à cette activité. C’est le cas des personnes se trouvant dans une situation complexe, comme le parent isolé. De même, les personnes étant dans une situation de handicap ne sont pas aussi concernés par ces activités. C’est le cas aussi de ceux qui ont fait les démarches auprès de l’insertion par l’activité économique (IAE). Par ailleurs, sachez que les activités ne sont pas les seules conditions à remplir pour bénéficier de cette aide. Cette mesure prise suite à la réforme du RSA garantit uniquement le fait que les bénéficiaires puissent continuer de toucher cette aide chaque mois. Mais en réalité, pour devenir éligible à ce coup de pouce, il faut aussi remplir d’autres critères.

Premièrement, il faut d’abord habiter en France de manière stable. Concrètement, un bénéficiaire du RSA doit vivre sur le territoire français durant plus de 6 mois par an. Il faut également être français, être ressortissant de l’Espace Économique Européen, être Suisse avec un justificatif d’un de séjour. Enfin, il faut également être ressortissant d’un autre pays. Sachez que les ressources mensuelles moyennes sont aussi prises en compte dans l’attribution du RSA. Les ressources du foyer durant les 3 mois avant la demande ne doivent pas dépasser un certain plafond. Pour terminer, un bénéficiaire du RSA ne doit plus ou pas avoir le droit à un autre coup de pouce du gouvernement. Malheureusement, il y a des profils non concernés par cette RSA sous conditions. Cette réforme ne les touche en aucun cas.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Trimestres non-utilisés : comment procéder à un remboursement ?

Trimestres non-utilisés : comment procéder à un remboursement ?

Reprogrammation des versements pour l’Agirc-Arrco : les nouvelles dates marquantes

Reprogrammation des versements pour l’Agirc-Arrco : les nouvelles dates marquantes

Mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires de ces aides de la CAF, une baisse de leur montant sera en vue

Mauvaise nouvelle pour les bénéficiaires de ces aides de la CAF, une baisse de leur montant sera en vue

Chèque énergie 2024 : découvrez les départements qui seront touchés par la 4e vague d’envoi

Chèque énergie 2024 : découvrez les départements qui seront touchés par la 4e vague d’envoi

Taxe foncière : découvrez les conditions à remplir pour profiter d’une exonération pour cette catégorie

Taxe foncière : découvrez les conditions à remplir pour profiter d’une exonération pour cette catégorie

Arnaque au stationnement : restez prudent face au faux QR code

Arnaque au stationnement : restez prudent face au faux QR code