Vous êtes ici : Accueil > Actualités > CAF : L’aide « Particulière » à 1353 € est méconnue de tous ! Mais comment en faire la demande ?

CAF : L’aide « Particulière » à 1353 € est méconnue de tous ! Mais comment en faire la demande ?

Certaines aides en France peuvent atteindre des sommes exorbitantes. Parmi ces aides, il y a celle qui peut être à hauteur de 1 353,60 euros.

Cette aide de 1353 euros de la CAF reste méconnue en France. Une aide qui peut être bénéfique pour plusieurs familles.

Cette aide de 1353 euros de la CAF

Plusieurs foyers en France se serrent la ceinture pour pouvoir boucler la fin de mois. En effet, à cause de cette situation que le gouvernement avait mise en place des aides. Elles sont destinées à ceux qui ont des difficultés financières. Ainsi, il y a l’allocation qui est désormais individualisée. Pour bénéficier de cette aide, il est nécessaire de s’adresser à la Caisse d’allocations familiales (CAF). Par la suite, il faut fournir une documentation complète, incluant des justificatifs médicaux et financiers. Il y a notamment ces aides spécifiques pour les enfants handicapés, notamment l’Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé (AEEH). Le montant de cette aide de la CAF peut atteindre les 1353 euros. Elle sert de soutient pour les besoins spéciaux de leurs enfants considérés comme particuliers.

L’AEEH est une somme d’argent pour les parents qui ont un enfant handicapé. Ainsi pour bénéficier de cette aide de 1353 euros de la CAF, votre enfant doit :

  • avoir moins de 20 ans
  • vivre en France.
  • soit avoir un taux d’incapacité de 80 % ou de plus de 80 %
  • soit avoir un taux d’incapacité entre 50 % et moins de 80 %
  • avoir besoin d’accompagnement et de soins particuliers.

Le taux d’incapacité mesure les difficultés de votre enfant dans la vie à cause de son handicap. Ainsi, votre enfant peut avoir un taux d’incapacité de 80% ou de plus de 80% s’il a besoin d’aide tout le temps. Votre enfant peut avoir un taux d’incapacité entre 50 % et moins de 80% s’il a besoin d’aide pour faire certaines choses. Ce sont les professionnels de la MDPH qui déterminent le taux d’incapacité de votre enfant. Ils vont donc regarder les difficultés de votre enfant dans la vie comme se laver ou aller à l’école.

Comment est calculée l’AEEH ?

La montant de l’AEEH est la même pour tout le monde. Mais un parent qui élève seul son enfant handicapé a une somme d’argent plus grande parce qu’il est tout seul. Toutefois, il y a aussi le complément à l’AEEH qui n’est pas automatique. Il est destiné à ceux qui ont des dépenses supplémentaires à cause du handicap de votre enfant. Pa exemple, votre enfant a déjà 8 ans et il a besoin de couche.

De plus, vous pouvez aussi arrêter de travailler ou travailler moins pour aider votre enfant. Par conséquent, vous pouvez recevoir le complément d’AEEH.

Vous pouvez aussi avoir le complément d’AEEH si vous avez des dépenses comme :

  • des soins non remboursés par la sécurité sociale
  • l’achat de matériel pour le handicap de votre enfant.
  • des aménagements de votre logement
  • des aménagements de votre voiture.
  • des frais pour les transports de votre enfant

Comment est calculé le complément de l’AEEH ?

Le montant du complément est calculé en fonction :

  • des dépenses que vous avez à cause du handicap de votre enfant
  • du temps que la personne que vous salariez passe à aider votre enfant
  • de votre temps de travail.

Par ailleurs, il y a une durée pour bénéficier de l’AEEH et du complément d’AEEH. Quand l’enfant a un taux d’incapacité de 80% ou de plus de 80%, il y a plusieurs cas :

  • Lorsque l’état de santé de l’enfant ne va pas s’améliorer : l’AEEH est donnée au minimum jusqu’à l’âge de 16 ans et au maximum jusqu’à l’âge de 20 ans.
  • Lorsque l’état de santé de l’enfant ne va pas s’améliorer : le complément d’AEEH est donné au minimum pour 3 ans et au maximum pour 5 ans.
  • Lorsque l’état de santé de l’enfant peut s’améliorer : l’AEEH et le complément d’AEEH sont donnés au minimum pour 3 ans et pour 5 ans au maximum.

Cependant, quand l’enfant a un taux d’incapacité compris entre 50% et moins de 80%, l’AEEH et le complément d’AEEH sont donnés entre 2 ans et 5 ans. Notant qu’il faut refaire une demande tous les 6 mois avant la fin de la période pour laquelle l’AEEH ou le complément vous ont été donnés.

Comment faire la demande d’AEEH ?

La demande d’AEEH et de complément se fait à la MDPH.  Vraisemblablement, c’est la maison départementale des personnes handicapées. Pour cette demande, il faut donner ces documents :

  • un certificat médical
  • une photocopie de la carte d’identité de votre enfant
  • une photocopie de la carte d’identité des parents
  • un justificatif de domicile

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement