Vous êtes ici : Accueil > Actualités > CAF : le gouvernement veut espionner des trajets en avions pour démasquer les fraudeurs sociaux

CAF : le gouvernement veut espionner des trajets en avions pour démasquer les fraudeurs sociaux

En ce moment, la CAF est en train d’espionner les trajets en avions de ses allocataires. Le gouvernement est en train de lutter contre les fraudes aux allocations sociales. Bon nombre d’entre eux ne peuvent plus être virés sur des comptes bancaires en dehors de la zone euro. Les conditions d’obtentions de certains aides sont plus dures qu’auparavant.

Un gouvernement en lutte contre les fraudeurs

Le gouvernement veut vraiment mettre fin aux fraudes aux aides sociales. Ainsi pour ce faire, les conditions d’éligibilité ont été durci. Par conséquent, la CAF veut absolument espionner les trajets en avions de leurs allocataires. L’organisme a donc mis en place un système de contrôle et de vérification plus performant. Il permet de découvrir facilement les fraudeurs. De son côté, Pôle emploi ont aussi suivi cette voie surtout pour les bénéficiaires de l’ARE. Ils doivent suivre des ateliers et des rendez-vous. Cela va permettre de s’assurer qu’ils soient assidus dans leur recherche d’emploi.

D’après le ministre de l’Action et des comptes publics, Gabriel Attal, les fonds de sécurité sociales connaissent déjà ces fraudeurs. Une mesure qui est loin de faire l’unanimité auprès de nombreux Français.  Toutefois, l’accès aux trajets en avion des allocataires de la CAF vont être espionner désormais. Une mesure qui est loin de faire l’unanimité.  Mais la CAF estime que c’est un bon moyen de vérification supplémentaire pour démasquer les fraudeurs.

CAF : l’organisme va espionner les trajets des avions des allocataires

Le gouvernement veut vraiment faire des économies sur les aides perçues par les allocataires non éligibles.  Effectivement, durant cette lutte contre la fraude, il est nécessaire de vérifier que l’ensemble des allocataires répondent aux conditions d’attribution.  D’ailleurs, il est primordial de résider au minimum 6 mois par an en France. En plus, le gouvernement permet à la CAF d’espionner les trajets en avions des allocataires. Pour cela, il y a vérification des fichiers des passagers des compagnies aériennes. Par conséquent, les bénéficiaires qui ne répondent pas cette durée de résidence sortirons du lot.  Notant que ce contrôle des trajets en avion va commencer dans les prochains jours.

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Plan d’épargne retraite : même retraité, voici jusqu’à quel âge vous pouvez souscrire un PER

Retraite Agirc-Arrco: cette somme conséquente que vous allez toucher en plus cette année

Retraite Agirc-Arrco: cette somme conséquente que vous allez toucher en plus cette année

Ces ventilateurs multiplie le risque de cancer, des experts lancent l’alerte

Ces ventilateurs multiplie le risque de cancer, des experts lancent l’alerte

Impôts 2024 : découvrez les 3 dates clés importants du mois de juillet pour éviter les mauvaises surprises à la rentrée

Impôts 2024 : découvrez les 3 dates clés importants du mois de juillet pour éviter les mauvaises surprises à la rentrée

Livret A : son taux de 3% va connaitre une baisse, voici pourquoi

Livret A : son taux de 3% va connaitre une baisse, voici pourquoi

60 Millions de consommateurs pointe du doigt cette marque de riz

60 Millions de consommateurs pointe du doigt cette marque de riz