Cancer du foie: un produit chimique du quotidien serait à l’origine de la maladie

Qui n’a pas peur en entendant le mot cancer ? Le simple mot d’évoquer ce mot peut donner des sueurs froides.

cancer-du-foie-un-produit-chimique-du-quotidien-serait-a-lorigine-de-la-maladie
© blueringmedia - 123RF

Les recherches sur le cancer du foie ou autre évoluent de jour en jour. En effet, cette terrible maladie n’a pas encore révélé tous ses secrets. Voilà pourquoi les scientifiques ne s’arrêtent pas de chercher. Selon une étude récente, un produit chimique très courant pourrait provoquer un cancer du foie. Plus de détails dans la suite.

Des produits chimiques du quotidien augmenteraient le risque de cancer du foie

Déjà, il faut dire que cela ne devrait pas vous étonner. Nous le savons déjà tous : les produits chimiques sont dangereux pour la santé de l’homme mais aussi pour l’environnement. L’étude qui a retenu notre attention date du 08 août dernier et a paru dans « »JHEP Reports ». Quant à l’objet de ces recherches, il porte sur le lien de cause à effet entre un produit chimique et le cancer du foie. Entre autres, il s’agit des sulfonates de perfuorooctane.

D’après les résultats de cette étude, ce produit favorise l’apparition d’un carcinome hépatocellulaire non viral ou un cancer du foie. Souvent nommé sous l’acronyme PFOS et PFAS, on utilise ces substances dans l’industrie depuis des années. Notamment dans les produits d’hygiène, les cosmétiques, les emballages alimentaires, les tissus d’ameublement. Mais aussi les ustensiles de cuisine tels que les casseroles et les poêles. Le problème étant que ces molécules se dispersent dans l’air et s’incrustent dans notre organisme.

Les résultats de l’étude sont sans appel

Pour procéder à la réalisation de l’étude, les scientifiques ont opté pour la méthode comparative. Ainsi, ils ont pu mettre en exergue plusieurs types de cette substance polyfluoroalkylées dans les échantillons de sang de personnes ayant un cancer du foie. Et la présence de ce produit est constatée bien avant l’apparition du carcinome. Grâce à des recherches plus poussées, on sait que les 10% des personnes les plus exposées à la substance ont 4,5 fois plus de chance de développer la maladie.

Également, l’étude a permis de savoir que les PFOS et les PFAS ont un impact sur le métabolisme du glucose. Mais pas seulement, ils agissent aussi sur le processus de métabolisme des acides aminés et des acides biliaires. Du reste, ce dysfonctionnement favorise l’accumulation de graisse hépatique. En effet toutes les actions précitées se passent dans le fois du corps humain. C’est pourquoi, ce phénomène accentue les risques de développer un cancer du foie.

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.