Cancer du poumon : ce nouveau traitement prometteur réduirait de 40 % les risques de récidives et décès

Contracté un cancer du poumon est vraiment une nouvelle bouleversante. On imagine tout de suite les opérations et la chimio qu’il faut subir lors des traitements. En effet, la science a déjà fait des progrès en ce qui concerne cette maladie.

Cancer du poumon  ce nouveau traitement prometteur réduirait de 40 % les risques de récidives et décès
© Adobe Stock
publicité

Cette nouvelle étude internationale sur un nouveau traitement du cancer du poumon est porteur d’espoir. En effet, elle réduirait près de 40 % le risque de rechute et de décès. De quel traitement s’agit-il ? Serait-il bientôt en France ? On fait le point pour vous.

publicité

Nouveau traitement cancer du poumon : Une avancée très significative

Il y a deux types de cancer du poumon, ceux à petites cellules sont les plus fréquents. Il représente 84 % dans les analyses. C’est le genre qui n’enduit pas de métastases, donc elle est opérable pour endiguer la tumeur de votre organisme. Cependant, après 5 ans, plus de la moitié des malades rechutent. À cause de cette situation, les chercheurs misent plus sur un traitement médicamenteux. Vraisemblablement, prendre des comprimés (néoadjuvant) avant et après l’opération diminue la chance de rechuter.

Ce mois d’avril 2022, l’Institut du thorax Curie Montsouris va faire des merveilles à La Nouvelle-Orléans au Congrès médical international de cancérologie. Lors de cet évènement, la bonne nouvelle sur ce nouveau moyen de traitement du cancer du poumon sera annoncée. Le professeur Nicolas Girard affirme que ses patients étaient atteints de cancer à petites cellules. « C’est une innovation majeure, avec des médicaments connus, déjà utilisés par les oncologues, on réduit presque de moitié le risque de rechute et de décès », avait déclaré le professeur.

publicité

À première vue, c’est un « traitement néoadjuvant associant de l’immunothérapie avec de la chimiothérapie ». En voyant les résultats de cette étude, la FDA vient de donner leur accord. Notant que c’est l’organisme qui donne son accord concernant les recettes de médicaments du marché américain. En France, tout le monde reste sceptique, mais le professeur Nicolas Girard vient d’annoncer une bonne nouvelle !

Des premiers résultats exceptionnels

La revue médicale New England Journal of Medicine vient de faire un point sur cette étude concernant ce nouveau traitement prometteur du cancer du poumon. Les résultats montrent qu’après l’administration de ce panaché, le patient présente 37 % de récidive et 43 % de décès en moins. De plus, 24 % des victimes de cancer du poumon opéré en urgence ont un résultat d’anapath prometteur. Ce dernier n’est autre que l’analyse systématique pour détecter la présence (ou non) de restes de cellules malades. Avant, ce médicamenté chiffre était de 2 %.

publicité

Cependant, les patients et son entourage redoutent des effets secondaires, comme la perte de cheveux, nausées et courbatures. Le médecin de l’institut Curie-Montsouris a donné son avis sur cette solution. « Le traitement réduit la taille de la tumeur, il facilite l’acte chirurgical, donc diminue le risque de complications postopératoires », avait-il affirmé.

publicité

Annabelle Martella

Discipline et dynamise sont ces mots d’ordre et elle veille et ne pas y déroger dans tous ces articles publiés. Son ambition dans son métier semble lui prédire un avenir radieux et elle compte s’investir quotidiennement pour y parvenir.