Vous êtes ici : Accueil > People > Céline Dion au centre d’une terrible arnaque : ses fans sont alertés…

Céline Dion au centre d’une terrible arnaque : ses fans sont alertés…

Céline Dion est maintenant la cible d’une grosse arnaque. Un communiqué de presse tente de remettre les pendules à l’heure. 

Céline Dion est au cœur d’une arnaque

Depuis l’apparition des réseaux sociaux, la planète est sans dessus dessous. Tout d’abord, personne n’aurait pu imaginer la création de nouveaux métiers. Certes, en ce moment, Booba et ses amis donnent un coup de pied dans la fourmillère des influenceurs. Or, pour l’instant, personne ne sait qui aura le dernier mot. Quant aux haters, c’est devenu un véritable fléau. Il ne se passe pas un jour sans qu’une célébrité ne tire la sonnette d’alarme auprès des autorités ou bien plus des propriétaires de la plateforme. Est-ce suffisant ? Faut-il aller plus loin dans la traque aux fauteurs de trouble ? Cette semaine, Céline Dion est au centre d’une arnaque. Encore trop faible pour réagir en son nom, un communiqué de presse tente de remettre les pendules à l’heure.

Ce n’est pas un cas isolé

Avant Céline Dion, Karine Le Marchand était aussi la cible d’une arnaque. De surcroît, au contraire de la douce Céline Dion, l’animatrice ne prend jamais de pincettes pour dézinguer ses détracteurs. Dans un premier temps, on la sait anéantie par les critiques d’une poignée de participants de L’amour est dans le pré. Elle qui s’investit toujours pour qu’ils trouvent la perle rare finit par se fermer comme une huître. Désormais, elle se sent trahie dans sa chair. Ensuite, la BFF de Stéphane Plaza ne comprend pas qu’on puisse utiliser son nom sans son accord. Ne faisant jamais appel à un Community manager ou un ghostwriter, elle prend sa plus belle plume et manie les emoji à la perfection. Son objectif est de dénoncer ce phénomène. Encore une mission accomplie ! De son côté, Laëtitia Millot découvre que cette abonnée doit payer une somme hallucinante pour adhérer à son fan-club.

Juste avant la pandémie, une histoire de faux billets avait défrayé la chronique. Du coup, cette piqûre de rappel ne pourra laisser aucun fan de Céline Dion indifférent face à cette arnaque. Déplorant la multiplication de « stratégies des fraudeurs », son staff est convaincu que seules « l’éducation et la sensibilisation » peuvent venir à bout de ce fléau. Dès que c’est possible, ils contrôlent le contenu de tous les canaux officiels de Céline Dion. Encore une fois, ce petit crochet bleu fait office de repère. Ensuite, la maman de René-Charles n’a pas l’habitude d’échanger individuellement, ni par email ni par texto . Donc, si jamais quelqu’un utilise sa notoriété pour vous soutirer des données personnelles, signalez-le et bloquez-le dans la foulée.

 

À propos de l'auteur, Ansta Andry

Passionnée par la lecture et l'écriture, j'ai décidé de faire de la rédaction Web depuis 4ans. Je suis les grandes célébrités régulièrement et je suis toujours au courant des derniers potins ! J'ai un penchant pour le cinéma et la gastronomie .

D’autres publications dans 

Fini le vinaigreAcide citrique éliminer calcaire bouilloire blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Fini le vinaigre blanc, ce produit est encore plus efficace pour venir à bout du calcaire de cet objet

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz... Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite Agirc-Arrco modifiée, nouveau RSA, prix du gaz… Ce qui change en mars 2024 pour votre budget

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Retraite : téléchargez ce document sur votre espace personnel avant la fin du mois (Agirc-Arrco)

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Facebook Messenger : découvrez comment voir les messages cachés

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

Découvrez comment obtenir une pension de réversion de l’Agirc-Arrco

"On m'a condamnée à mort" : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement

« On m’a condamnée à mort » : une mère de famille qui doit remboursement de 22 000 € à la Caf dénonce un acharnement