Céline Dion gênée : ce jour où la diva a voulu tuer René Angélil

Six ans après la disparition de René Angélil, le mari de Céline Dion, des révélations chocs sur le couple a été faite. La diva aurait pu « tuer » son époux après l’avoir mis dans l’embarras.

Céline Dion gênée  ce jour où la diva a voulu tuer René Angélil
© AGENCE/BESTIMAGE
publicité

Qui l’aurait cru ? Céline Dion aurait pu « tuer » son regretté mari, René Angélil, après que celui-ci l’a mis dans une énorme gêne. On vous dit tout.

publicité

Céline Dion en voulait à mort à René Angélil

Céline Dion aurait pu « tuer » son défunt mari, René Angélil, quand celui-ci l’a mise dans l’embarras en lui proposant une chanson qui était loin de lui plaire. La chanson en question n’est autre que « Because You Loved Me ». Rappelons que ce titre a remporté plusieurs récompenses. Si l’on ne parlait que du Grammy de la meilleure chanson écrite pour le film, Une émission ou dans les médias. Également, cette chanson a remporté l’Enregistrement de l’année, Chanson de l’année et Mailleure performance pour une artiste pop.

Cependant, au tout début, Céline Dion ne voulait pas enregistrer cette chanson. Elle se rappelait d’ailleurs : « Moi, j’étais sur le divan derrière le piano et je faisais un signe de couteau sous la gorge de René en voulant dire : “Pas question, on a fait Because You Loved Me. Ça monte, on ne va pas se planter une tourne, et en plus le gars chante mal” ». En effet, le chanteur en question est James Horner, un célèbre compositeur américain. En 1997, il avait même composé la musique du film emblématique, Titanic, ainsi que la chanson culte, My Heart Will Go on chantée par la star Québécoise.

publicité

Une chanson qui ne passe pas

René Angélil lui avait ainsi lancé : « Je ne veux pas t’insulter, mais t’es pas le meilleur chanteur au monde. Tu ne rends pas justice à ta chanson ». De propos qui ont provoqué l’hilarité dans la pièce, à l’exception de Céline Dion, d’après sa biographe. Pour la diva, le titre allait être un flop total.

publicité

Contre toute attente, une fois de plus, le flair légendaire de René Angélil a fait ses preuves. « Il a proposé qu’on aille faire une maquette à New York, je voulais le tuer », a confié Céline Dion avec humour.

publicité

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.