Cerveau : les effets miraculeux des exercices physiques sur le bien-être mental

Il est nécessaire de faire toujours des petites activités physiques. Pratiquer du sport est important pour notre bien-être. Et celui-ci est bien prouvé scientifiquement.

Cerveau  les effets miraculeux des exercices physiques sur le bien-être mental
© Flickr
publicité

Si le sport est connu pour entretenir notre santé, savez-vous qu’il a des effets miraculeux aussi sur notre bien-être mental, le cerveau ? On vous dit tout.

publicité

Cerveau : le sport réduit les sensations de mal-être

Les Français deviennent de plus en plus nombreux à ressentir des sensations de mal-être. Tels que la dépression, l’anxiété, le stress et bien d’autres. Pour y remédier, la réponse est facile. Vous devez faire de l’exercice physique. Si vous n’êtes pas encore au courant, le sport combat certaines maladies. Une course à pied ponctuelle aide à limiter le taux de cholestérol. Et pour les personnes qui veulent perdre du poids, c’est aussi très efficace. Mais attention, pas que, le sport améliore également la santé mentale. Une étude a été partagée par le British Journal of Sports Medicine en 2019. Selon cette recherche, les scientifiques ont institué une liaison entre la course à pied, peu importe sa fréquence et une réduction de 27% du risque de décès, toutes causes confondues. La course à pied peut aussi réduire le taux de cholestérol LDL dans le sang.

Le Journal of the American Heart Association a également partagé une analyse similaire. D’après eux, le vélo agit aussi de la même manière. En effet, une personne qui va au travail à vélo a moins de risque d’atteindre un taux de cholestérol élevé que celui ou celle qui ne le faisait pas. Aller au travail à vélo aide à limiter la probabilité d’avoir de nombreux problèmes cardiovasculaires.

publicité

De nombreux neurotransmetteurs se relâchent

Quelle que soit l’activité physique que vous opterez, cela ne vous fera sans doute que du bien. Effectivement, lorsqu’on bouge notre corps, on stimule le processus chimique dans le cerveau qui a des ondes positives. Quand on commence à pratiquer du sport, des transmetteurs chimiques essentiels ou aussi nommé neurotransmetteurs sont relâchés dans l’ensemble du système nerveux. Entre ces neurotransmetteurs, il y a les endorphines.

Il y a aussi des neurotransmetteurs pas très connus, tels que les endocannabinoïdes. Si les endorphines peuvent arrêter la douleur et redoubler les sensations de plaisir, la sensation d’euphorie après un sport extrême peut venir en particulier des endocannabinoïdes.

publicité

On peut aussi retrouver la dopamine. Elle se met en action aussi lors de l’exercice physique. Elle est l’un des neurotransmetteurs qui a de l’impact sur la façon dont on vit le plaisir. En effet, la dopamine est la principale responsable de la répartition du rythme cardiaque, l’attention, la motivation, les cycles du sommeil, l’humeur, la mémoire de travail, l’apprentissage ou bien le traitement de douleur.

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.