Ces 7 aides que vous oubliez souvent de demander pour partir en vacances en dépensant moins d’argent

Si vous voulez partir en vacances en réduisant les coûts, cet article est fait pour vous

Ces 7 aides que vous oubliez souvent de demander pour partir en vacances en dépensant moins d’argent
© Shutterstock

Avec l’inflation provoquée par la crise sanitaire, le pouvoir d’achat a baissé. L’organisation des vacances sera donc un peu difficile pour cette année. Nous allons vous montrer les bons plans pour y aller sereinement

 

Aides financières, le financement des vacances devient facile

Les aides financières ne mettent personne de côté, les enfants, les jeunes adultes, les retraités, les anciens fonctionnaires, les travailleurs obtiennent tous leurs parts pour des vacances à petit prix. 

La CAF (Caisse d’Allocations familiales) prend en charge une partie de vos vacances en famille avec l’Aide au vacances familles ou AVF. Les enfants bénéficient de l’Aide aux vacances enfants, AVE lors des colonies de vacances. 

Si vous avez entre 18 et 25 ans, vous pouvez toucher un chèque vacance de 250 euros de la part de l’Agence nationale des chèques-vacances ou ANVC. Les retraités ont aussi droit à des chèques vacances alors si vous avez 60 ans et plus et que vous voulez vous amuser, l’ANVC est là pour vous. 

Les anciens fonctionnaires ou les contractuels, on ne vous oublie pas ! En effet, l’Ircantec vous verse une aide financière pour vos vacances. Le fameux billet congé de la SNCF est aussi une bonne solution pour réduire le coût de vos trajets.

Quelques conditions s’imposent

Pour accéder à l’Aide aux vacances familles (AVF), il faut être allocataire de la caf ou de la MSA. Il faut aussi toucher au moins une prestation familiale pour un enfant âgé de moins de 20 ans. Il faut aussi choisir un séjour parmi les 3600 destinations labellisées VACAF. Et les enfants ne doivent pas rester plus de 15 jours en colonie de vacances. Et aussi pas question d’annuler ! sinon, vous devrez rembourser la totalité de votre facture. 

Pour l’ANVC, il faut aussi remplir quelques critères. Le revenu fiscal de référence ne doit pas dépasser 17 280 euros par an. Ou alors il faut être étudiant boursier, en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, titulaire d’un contrat d’avenir ou de génération, inscrit dans une école de la deuxième chance, volontaire en service civique ou ayant terminé sa mission depuis moins d’un an, bénéficiaire d’un parcours contractualisé d’accompagnement vers l’emploi et l’autonomie (PACEA), ou encore être suivi par l’Aide sociale à l’enfance.

Vous savez maintenant quoi faire si vous voulez profiter de l’été avec plus de sérénité dans les dépenses. 

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.