Charlène de Monaco : « conditions dramatiques », absence de remède à son infection

À cause de sa terrible infection ORL, Charlène de Monaco a subi une quatrième intervention. Une opération qui s’est effectuée sous anesthésie générale. Malgré cela, la princesse n’est pas tirée d’affaire. Détails.

Charlène de Monaco « conditions dramatiques », absence de remède à son infection
© Claudia Albuquerque / Bestimage
publicité

Il y a quelques jours, Charlène de Monaco a subi une quatrième opération au niveau de sa sphère ORL. Une très lourde intervention pratiquée cette fois sous anesthésie générale. Cependant, la princesse est loin d’être tirée d’affaire.

publicité

Un état de santé inquiétant

Dans l’une de ses parutions, le magazine italien, Oggi, a évoqué l’état de santé de Charlène de Monaco. En effet, l’hebdomadaire a notamment parlé de l’absence de remède à cette pathologie à laquelle la princesse souffre depuis des mois.

Rappelons qu’il y a quelques jours, le Prince Albert de Monaco a annoncé que son épouse sera de retour sous peu à Monaco. Par la même occasion, il a rassuré sur l’état de santé de Charlène de Monaco qui venait de subir une nouvelle opération. Lors d’une interview, le souverain monégasque affirme qu’« elle va mieux ». Une déclaration qu’une proche de la famille princière a démentie en confiant : « c’est mauvais, très mauvais » en faisant référence à la santé de l’ex-nageuse. Une nouvelle qui inquiète beaucoup les fans de la princesse qui espérait déjà son retour très bientôt.

publicité

Charlène de Monaco dans «des conditions dramatiques»

Effectivement, Charlène de Monaco serait dans des conditions dramatiques après cette nouvelle opération. Si elle pensait être sortie d’affaire après cette intervention, il n’en est rien. En cause, il semblerait qu’« aucune solution à cette infection ORL ne puisse être trouvée ». Pour cela, l’espoir de ses proches à la voir totalement guéri est minime.

En juin dernier, le magazine allemand, Neue Post, avait révélé que la maman de Jacques et Gabriella était victime d’une « ethmoïdite, infection de l’ethmoïde, qui est un des os formant le “toit” des fosses nasales ».

publicité

Selon l’hebdomadaire, il s’agirait d’un mal dissimulé qui se manifeste par une fièvre élevée « avec souvent un gonflement des paupières du côté atteint ». En cas de complication, la personne atteinte de cette pathologie pourrait perdre la vision. Jusqu’à maintenant, cette allégation de Neue Post n’a jamais été commentée par le Palais.

publicité

Benoit Mandin

Rédacteur Web depuis plusieurs années, aucune information ne m’échappe. Un vrai féru de la lecture et de nature très curieuse, je me ferai le plaisir de vous informer de toutes les dernières nouvelles.