Charlène de Monaco, dépression respiratoire, coma, ce médicament à l’origine de ses maux

Depuis quelques mois, Charlène de Monaco est soignée dans un établissement spécialisé à Zurich. Effectivement, les soucis de santé de la princesse seraient causés par sa dépendance aux médicaments.

Charlène de Monaco, dépression respiratoire, coma, ce médicament à l’origine de ses maux
© Abaca
publicité

Cela fait plusieurs mois que Charlène de Monaco fait face à de graves problèmes de santé. Ces derniers seraient liés aux effets indésirables d’un cocktail de médicaments auquel la princesse serait accro depuis neuf ans. Détails.

publicité

Une santé au plus mal

Charlène de Monaco est loin d’être au top de sa forme depuis plusieurs mois. Après avoir passé plusieurs mois de convalescence en Afrique du Sud en raison d’une infection ORL, elle est aujourd’hui soignée dans une clinique spécialisée à Zurich. Effectivement, la princesse serait dépendante depuis neuf ans à un dangereux cocktail de somnifères. Il s’agit d’un mélange de Stilnox, d’Imovane et de dérivés de Crafentanil.

Dans l’une de ses parutions en novembre dernier, le magazine Voici a rapporté : « Tout a commencé par des anti-douleurs pour soigner une vieille blessure. Et puis, au fil du temps, parce qu’elle n’arrivait pas à dormir. Elle est tombée dans un cercle vicieux ».

publicité

Charlène de Monaco, des médicaments puissants à l’origine de son mal-être

Selon des experts, le Stilnox, est un analgésique assez puissant qui est capable de provoquer des difficultés respiratoires, de dépression respiratoire et de coma. Pire, il peut causer la mort.

Dans son rapport, le magazine Voici indique que : « L’augmentation de l’anxiété, agitation, agressivité, confusion des idées, hallucinations, amnésie antérograde » font aussi parties des effets désirables de ce médicament. Ainsi, cette dépendance de Charlène de Monaco à ses médicaments serait assemblée à des problèmes ORL, qu’elle aurait de manière répétitive. Ajoutée à cela, la mère de Jacques et Gabriella souffrirait aussi de troubles alimentaires.

publicité

Lors d’une interview auprès du magazine Vanity Fair, l’épouse du Prince Albert de Monaco s’est confiée sur cette vieille blessure. Cette dernière qu’elle s’était faite pendant son enfance alors qu’elle se prenait pour Zorro. Dans les colonnes du magazine, elle a expliqué : « Un jour, j’avais 7 ans, je cavalais avec le manteau noir et la fausse épée de mon idole quand je suis tombée et me suis cassé le bras à six endroits ». Avant d’ajouter : « Pour la rééducation musculaire, je me suis inscrite à un cours de natation ». Hormis cela, Charlène de Monaco s’était également blessée à l’épaule durant ses années de compétition de natation.

publicité

Joshua Dagueneet

Joshua Daguenet - Rédactrice web passionnée par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.