Charlène de Monaco , grossesse inattendue, à l’âge de 43 ans

Charlène de Monaco, épuisée, elle adopte une autre atittude.

Charlène de Monaco , grossesse inattendue, à l’âge de 43 ans
© Bruno Bebert
publicité

La princesse Charlène de Monaco s’est affichée très maigre en Afrique du Sud , ou elle passe sa convalescence.

Suite à l’infection ORL qu’elle a subi, l’ex-nageuse a du faire trois opérations. C’est probablement pour cette raison qu’elle est apparue très affaiblie pendant sa dernière sortie.

publicité

Dès lors, la maman de Jacques et Gabriella a fait l’objet de plusieurs rumeurs.

Selon une rumeur diffusée par le magazine allemand Freizeit- Monat dans une édition sortie le mois de septembre. Il ne s’agit pas d’une question de divorce mais d’un immense bonheur.

publicité

« Charlène de Monaco, bonheur à 43 ans ». annonce la publication du magazine people en diffusant un cliché de la ravissante blonde souriante.
D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que ce genre de rumeur circule autour de l’ex-nageuse.

Néanmoins, un autre magazine allemand a évoqué une fausse-couche l’année dernière.
Charlène de Monaco se blesse énormément en lisant les rumeurs qui sortent à son sujet, Surtout quand ça touche privée.

« Elle n’a pas décidé de s’exiler. Il s’agit purement d’un problème médical qu’il a fallu soigner ». a confié son époux le prince Albert de Monaco qui n’a pas hésité de défendre la mère de ses enfants.

« Mais ma priorité était de m’occuper de mes enfants. Et je pensais qu’elles allaient sûrement disparaître. Vous savez, si vous commencez à répondre à tout ce qui se dit sur vous, vous ne faites que ça et c’est une perte de temps ».a-t- il ajouté.
Par ailleurs, une autre rumeur est sortie expliquant son changement de look par le fait que la princesse Charlène de Monaco souffre d’un paranoïa.

publicité

Cette rumeur a été confirmée par Stéphane Bern, « Elle a des crises de paranoïa », a évoqué un proche de son entourage.
La maman de Jacques et Gabriella se méfie de tout. Elle a coupé les ponts « un à un ». «Puis elle a cédé aux dires médiocres de quelques profiteurs qu’elle demandait au Palais d’appointer, avant de larguer les amarres ».

publicité

Anna Cabana

Je suis quelqu’un d’un peu spéciale. Je crois en l’amour libre, et aussi l’égalité homme-femme. Durant mon temps libre j’adore écrire, c’est pourquoi j’ai décidé de participer à ce magazine féminin en tant que rédactrice.