Charlène de Monaco : loin d’être « une petite chose timorée », c’est une vraie dure

Elle fera bientôt son grand retour au Rocher. Vraisemblablement, Charlène de Monaco n’est pas une petite chose fragile comme on le croit tout.

charlene-de-monaco-loin-detre-une-petite-chose-timoree-cest-une-vraie-dure
© BESTIMAGE / Olivier Huitel
publicité

D’après ses plus proches amis, Charlène de Monaco est une dure à cuire qui fera tout pour pouvoir rentrer chez elle…

publicité

Charlène de Monaco, une vraie battante

Charlène de Monaco est sur le point de passer une année difficile. Toutefois, elle ne perd pas son caractère pour autant. En effet, la nageuse est en train de trépasser d’impatience de pouvoir rentrer en Europe. En réalité, après une grave infection ORL et une récente hospitalisation, la jeune femme lutte pour enfin être auprès de ses jumeaux. Bien évidemment, suite à ses épreuves, ses plus proches amis la soutiennent. Ces derniers la définissent comme une femme forte, loin d’être « une petite chose timorée » dans le magazine People de ce mercredi 8 septembre dernier.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par HSH Princess Charlene (@hshprincesscharlene)

publicité

D’après un proche, la femme du Prince Albert est une femme solide. « Pour être honnête, Charlène, c’est une Olympienne et c’est une vraie dure à cuire », a affirmé un de ses amis. En réalité, la première dame du Rocher est une femme très engagée même au détriment de ses obligations royales. « Elle ne se conforme pas aux attentes des autres sur la façon dont un royal devrait agir ou ressembler », a déclaré son ami d’après nos confrères.

Une mère et une épouse avant tout

À la base, Charlène de Monaco était parti en Afrique du Sud pour poursuivre sa lutte contre le braconnage. Or une infection ORL a subitement compliqué son séjour. « Elle se soucie de sauver les rhinocéros et d’apprendre aux enfants à nager. Elle ne veut pas être Kate [Middleton], et elle ne veut pas être Grace Kelly », ont confié ses amis.

publicité

« C’était juste Charlène étant Charlène », ont-ils ajouté. En effet, malgré sa statue de mère et de première dame, la princesse reste très indépendante. « Elle est un peu une inculte. C’est sa propre personne, et ce n’est pas une violette qui rétrécit », confie son ami. Cependant, la nageuse a bien l’intention de rattraper son retard vis-à-vis des évènements importants de la vie de sa famille. À l’exemple de la rentrée de ses enfants et ses dix ans de mariage avec Albert II. Bien évidemment, le souverain Monégasque a déjà hâte de retrouver son épouse, partie depuis mai 2021 de Monaco. D’ailleurs début septembre, le père de famille avait fait part de sa difficulté de s’occuper seul de ses enfants, sans Charlène. De plus, il avait démenti les allégations de divorce concernant son couple.

publicité

Patrick LEROUX

Passionné depuis tout petit par l'écriture et la musique (même la plus obscure) et de nature très curieuse, je m'intéresse à tous les sujets ! J'aime également les nouvelles technologies et le développement web qui ont été une révélation pour moi il y a 15 ans déjà.