Charlène de Monaco n’est pas la première princesse à fuir la Principauté

Cela fait plusieurs mois que Charlène de Monaco n’est pas revenue dans la principauté. Dans un premier temps, elle est restée bloquée en Afrique du Sud. Aujourd’hui, l’ex-nageuse est soignée dans une clinique en Suisse. Certes, elle a fait une brève apparition au palais en novembre dernier, mais depuis, elle n’a plus remis les pieds. Toutefois, sachez que Charlène de Monaco n’est pas la première princesse à avoir quitté le Rocher.

Charlène de Monaco n’est pas la première princesse à fuir la Principauté
© Dan Kitwood/Getty Images Europe
publicité

Si tout le monde pensait que Charlène de Monaco est la première princesse à avoir fui de la Principauté, il n’en est rien. En effet, Alice Heine, épouse de l’arrière-grand-père d’Albert de Monaco, s’est enfuie pour sa part en Angleterre. D’ailleurs, elle n’y revient jamais.

publicité

Charlène de Monaco, la princesse fuit en Suisse

Cela fait plusieurs années qu’on évoque la malédiction de la Principauté de Monaco. Pour cause, les tristes excès des drames qui ont frappé la famille princière. Si l’on ne parlait que de la mort de Garce Kelly ou celle de Stefano Casiraghi, les nombreux divorces deCaroline et Stéphanie. Aujourd’hui, on fait face à la crise de la princesse Charlène de Monaco, loin du palais depuis près d’un an.

Rappelons que Charlène de Monaco a quitté le Rocher depuis le mois de mars dernier et a fait une petite apparition de deux jours en novembre. D’abord, la femme du Prince Albert II est restée bloquée en Afrique du Sud en raison d’une infection ORL. Puis, pour se remettre sur pieds, elle est hospitalisée dans une clinique privée en Suisse. De son côté, le souverain monégasque assure que tout va très bien pour son couple. Mais avec les multiples mariages ratés ou réalisés par des faux semblants, la principauté a connu de toutes les couleurs.

publicité

Il n’est pas rare de voir que le destin de Charlène de Monaco est toujours comparé à celui de sa belle-mère, Garce Kelly. Tous les deux étrangers en principauté, convaincus d’avoir trouvé le prince charmant, inapte à vivre la pression au palais. Mais si l’ancienne actrice hollywoodienne a réussi à tenir, du moins en apparence, et à ne pas s’effondrer, la maman de Jacques et Gabriella n’a pas tenu le coup. D’ailleurs, même si les causes qui ont conduit la princesse à partir du Rocher restent encore un mystère, sans aucun doute, elle voulait s’échapper de la principauté.

Alice, l’Américaine qui a séduit Albert Ier

En évoquant l’évasion de Charlène de Monaco, le magazine Tatler a trouvé un rapport étonnant avec l’évasion d’une autre princesse monégasque, qui a eu lieu il y a plus de cent ans. Il s’agit de la princesse Alice, épouse d’Albert Ier, arrière-arrière-grand-père du Prince Albert II.

Si tout le monde pensait que Grace Kelly était la première Américaine à avoir réussi à séduire un prince monégasque, il n’en est rien. En effet, trois générations avant elle, il y avait Alice Heine. Née à La Nouvelle-Orléans au milieu du XIXe siècle, cette dernière est la fille d’un banquier d’origine allemande qui émigre à l’étranger. La jeune femme n’avait que 22 ans quand elle est veuve par le duc de Richelieu, avec deux enfants.

Alice et Albert Ier, héritier du trône monégasque se rencontrèrent lors d’un voyage au Portugal. Mais, lui aussi est marié à la dame écossaise Mary Victoria Hamilton, avec qui il a eu un fils, Louis. Néanmoins, le mariage est annulé par la suite. Il faut dire que tous les deux ont été frappés par le coup de foudre. Toutefois, l’Américaine a été contrainte d’attendre 10 ans pour le mariage, car l’union n’a pas été appréciée par son père. Ce n’est qu’en 1889 qu’Alice et Alberto se sont dit oui devant l’autel.

publicité

Ainsi, en devenant une princesse, Alice vit un véritable conte de fées. Mais, son bonheur fut de courte durée. En effet, en raison des passions si différentes de celles de son mari, le couple était en crise. Si elle adorait la musique, la danse et l’art, le prince lui aimait l’océanographie et l’environnement. C’est pourquoi, ils ont commencé à mener une vie séparément, chacune avec des relations extraconjugales. En 1902, Alice quitte son mari, sans divorcer, pour emménager en Angleterre. D’ailleurs, elle n’y revient jamais.

publicité

Roland GRANSART

Passionnée de rédaction, je m’intéresse à tous les sujets qui animent l’actualité française et mondiale. Rédactrice web de profession, j’ai à coeur d’informer le lecteur de la manière la plus précise possible, tout en offrant une information qualitative. Pigiste pour Objeko, j’ai également pour but de contribuer à un canal d’information distinct des grandes rédactions journalistiques omniprésentes sur le web, offrant ainsi un point de vue différent sur notre actualité quotidienne.